« the wings of freedom » ft. aksel
avatar
Messages : 21
Age : 17
Date d'inscription : 26/12/2015
Éveillé






Lun 28 Déc - 18:25




Les branches craquent sous vos pas doux. Des oiseaux chantent, dans un silence agréable, le soleil perce le feuillage, là-haut, parmi les arbres vertigineux. Il fait chaud, et vous vous baladez tranquillement. Tes yeux tournent autour et virevoltent, saisis d'admiration pour ce lieu si beau, et pourtant si étrange. Il semble, en effet, que cette forêt jamais ne s'arrête. Cette pensée te fige un instant, mais, ce n'est pas important. Au contraire, cela rend cette exploration beaucoup plus intense, et enrichissante, car tu ne sais pas quand elle va se finir, ni ce qui va se produire, ni ce que tu rencontreras. Tu vois un petit cours d'eau, là-bas. Un léger vent souffle et tu fermes les yeux, profitant de ce paysage, de cette marche qui s'annonçait géniale.

À tes côtés se trouve un nouvel ami, que tu as rencontré il y a deux jours, et tu as vaillamment proposé de l'aider dans sa quête. Aksel, de son petit nom, cherche quelqu'un, et, lorsque tu lui as dit que tu t'étais entrepris à explorer l'intégralité de ce monde, il t'as demandé si tu pouvais l'aider dans sa quête. Ce à quoi tu as bien sûr répondu oui. Tu l'aimes bien. Il est gentil.

Vous êtes en train de marcher et vous parlez de choses et d'autres. Tu observes les alentours à la recherche d'un signe particulier, de quelque chose qui sort de l'ordinaire ou d'une nouvelle chose. Vous avez choisi de suivre ce cours d'eau que tu as vu. Vous parlez de choses et d'autres. Et après un court silence ...

« Mais, dis-moi ... qui est cette personne que tu cherches ? »

Parce que tu vois qu'il était un peu triste. Parce que tu as remarqué qu'il n'en avait pas parlé. Parce que tu veux te rapprocher de lui. Parce que tu veux l'aider. Parce que tu ne veux pas qu'il finisse comme toi.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 262
Age : 24
Date d'inscription : 10/02/2015
Éveillé






Sam 2 Jan - 17:54

un début d'aventure
Tu as encore un peu de mal à croire que tu ne rêves pas les yeux grand ouverts. Cela fait pourtant quelques temps déjà que tu as posé ton premier pas sur Avalon, mais le monde que tu foules te semble toujours aussi irréel. Tu marches dans cette forêt débordant de vie comme de magie.  Le soleil est haut dans un ciel nouveau, ses rayons traversant les feuilles des arbres pour créer des tâches de lumière sur le sol couvert de mousse, de feuillages et d’autres verdures. Tu observes curieux les plantes que tu n’as encore jamais vu. Oh ce n’est pas qu’elles ne poussent pas près de Copenhague, seulement que sur Terre tu n’avais aucune chance de les apercevoir. Ou même de les imaginer. Alors tu marches les yeux avides de ce monde qui t’entoure et t’éblouit.

Tu n’es pas le seul à t’en émerveiller.

A tes côtés marche un jeune homme que tu as rencontré il y a quelques jours. Ron. Explorateur. C’était ainsi qu’il s’était présenté à toi lorsque vous vous êtes vus pour la première fois. Son rêve, explorer Avalon de fond en comble. Ambitieux projet qui ne pouvait que te parler à toi qui recherche désespérément quelque chose caché quelque part dans ce vaste monde.  Alors comme toujours tu as pris ton courage à deux mains, c’en est presque inconscient pour toi, et tu lui as demandé s’il accepterait de t’aider. C’est un risque que tu prends. Le risque de te dévoiler à un autre. De creuser là où la douleur aura toujours un peu sa place.

Mais pour elle, il n’est pas question d’hésitations.

A ton grand soulagement, il a tout de suite accepté de t’aider dans ta quête. Sans trop poser de questions. Tu lui as répondu de ton plus sincère sourire un immense merci et vous vous êtes donné rendez-vous aujourd’hui. Pour débuter votre aventure.

C’est ainsi que vous vous êtes retrouvés à marcher ensemble dans la forêt qui entoure Babylon. Il fallait bien commencer quelque part et tu n’avais jamais pris le temps de l'explorer encore. Vous parlez de tout, de banalités et d’anecdotes. Ron te semble être un garçon bien et sa compagnie te plait.

Un peu plus tôt, il a apeRçu un cours d’eau cristalline que vous suivez depuis quelques temps maintenant. Des poissons y nagent. Même si tu n’es pas réellement sûr qu’il s’agisse de poissons, ils vont trop vite pour que tu les distingues correctement. Perdu dans tes pensées, une question te fait retourner sur Terre.

« Mais, dis-moi ... qui est cette personne que tu cherches ? »

Tu t’arrêtes. Une seconde. Juste une. Tu observes Ron, l’air probablement un peu surpris et mal à l’aise. Pourtant tu te doutais bien que la question finirait par tomber. Seulement tu aurais bien aimé un peu plus de temps. Et puis tu te reprends, offre ton plus beau sourire et réponds

« C’est quelqu’un qui m’est très cher… Et que j’ai perdu il y a bien trop longtemps… »

Et tu te remets à marcher.

Tu n’as pas envie d’en dire plus. Ce n’est pas que tu n’as pas confiance en Ron, au contraire, tu penses même que tu pourrais tout lui raconter sans qu’il ne te juge ou ne cherche à s’apitoyer. Juste... que cette réponse te satisfait pour l'instant. Et tu retournes le problème :

«Et toi qu’est ce qui te pousse à vouloir explorer tout Avalon ?  »
Voir le profil de l'utilisateur http://www.chupp.fr/
avatar
Messages : 21
Age : 17
Date d'inscription : 26/12/2015
Éveillé






Sam 9 Jan - 15:52




« C’est quelqu’un qui m’est très cher … et que j’ai perdu il y a bien trop longtemps … Et toi qu’est ce qui te pousse à vouloir explorer tout Avalon ? »

Tu l'observes. Ses cheveux flottent dans cette légère brise, et lui te parles de perte ... L'air avait changé et laissé place à quelque chose d'un peu plus triste, tu le sens, tu le sens, tu n'aurais pas dû commencer à parler de ça, mais tant pis. Tu vois qu'il est mal à l'aise. Tu voyais qu'il était empli de surprise et de tristesse. Tu n'oses pas aller plus loin et tu te tournes vers lui.

« Disons que j'aimerais ne plus avoir de regrets, que j'aimerais redevenir heureux, et je pense que c'est un bon moyen de le faire. Enfin, bref. On passe par où ? »

Ta voix est grave et faible en même temps, tu veux t'échapper de tout ça.

Deux chemins différents sont tracés parmi l'herbe et les arbres. Un qui longe la rivière, un autre qui s'enfonce dans la forêt. Tu veux repartir sur de bonnes bases parce que tu sens que tu as fait une bêtise. Tu ne veux pas, non, plus laisser la tristesse revenir. Tu te décides donc à lui proposer de penser à autre chose, mais tu ne sais pas quoi. Tu hésites, tu ne sais pas, tu n'as jamais été doué dans les conversations. Finalement, tu continues à longer la rivière. Des astres lumineux éclairent ton visage, et tes beaux yeux.

« J'aime beaucoup ce monde. Pas toi ? Il est frais, beau, joyeux, lumineux. Je ne sais plus si je dois continuer à revenir sur Terre tous les jours. J'ai l'impression que cet endroit est un rêve éveillé. J'aimerais maîtriser la magie pour toujours, mais je crois que c'est impossible. Ce monde m'aide à surmonter mes problèmes et me permet de rêver. J'espère pouvoir continuer à être ici encore longtemps. »
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 262
Age : 24
Date d'inscription : 10/02/2015
Éveillé






Ven 22 Jan - 22:39

un début d'aventure
Tu savais très bien que le ton de ta voix aussi bien que ta propre réponse laissait trahir ton malaise. Tu ne voulait pas évoquer le sujet et tu le fis comprendre. Sans en dire trop. Sans paraître froid. Tu gardais ton éternel sourire. Une pointe de tristesse s’y lisant cette fois.

Ron s’est tourné vers toi pour te répondre, tout aussi évasif, lui non plus n’était pas forcèment prêt.

Disons que j'aimerais ne plus avoir de regrets, que j'aimerais redevenir heureux, et je pense que c'est un bon moyen de le faire. Enfin, bref. On passe par où ?

Sa voix était grave et cachait des regrets qu’il aurait aimé effacé. Tu ne le connais que trop bien, ce timbre qui semble fort tout en tremblant dans la gorge. Il valait peut-être mieux changer de sujet finalement. Pour toi comme pour lui. Et de retour sur Avalon, tu observes le monde qui t’offre ses merveilles.

Il y avait deux chemins devant vous. L’un longeait la rivière que vous suiviez et l’autre s’enfonçait dans la lumière tamisée de la forêt. Tu ne savais pas trop par où aller, les deux destinations t’étant tout aussi inconnues l’une que l’autre mais le bruit de l’eau qui coule à tes pieds t’était agréable et tu proposas de continuer de suivre le petit cours d’eau.

« Continuons par là ! Je n’ai plus souvent l’occasion de marcher près de petites rivières comme ça dans la ville où je vis maintenant !»

Et vous avancèrent à pas tranquille. Un silence un peu gêné flottant dans l’atmosphère. Ron finit par le rompre :


« J'aime beaucoup ce monde. Pas toi ? Il est frais, beau, joyeux, lumineux. Je ne sais plus si je dois continuer à revenir sur Terre tous les jours. J'ai l'impression que cet endroit est un rêve éveillé. J'aimerais maîtriser la magie pour toujours, mais je crois que c'est impossible. Ce monde m'aide à surmonter mes problèmes et me permet de rêver. J'espère pouvoir continuer à être ici encore longtemps.»

Toi aussi tu aimes beaucoup de monde à n’en pas douter. Mais pas pour les mêmes raisons. Certes, la magie te fascine et tu aimerais en apprendre plus mais ce n’est pas en cela que ce monde a réussi à t’enchanter. Ce monde c’est celui d’une lueur d’espoir qui s’était éteinte il y a bien longtemps dans ta poitrine. Ce monde c’est celui de Maxine, tu en étais certain.

« Moi aussi j’aime beaucoup Avalon ! Mais je n’arrive pas à quitter la Terre pour autant, j’ai ma famille là-bas et beaucoup d’amis aussi… Ils s’inquièteraient si je ne revenais pas.»

Tu parlais d’un ton léger, insouciant. Et pourtant tu choisissais tes mots avec soin car tu avais déjà réfléchi à tout ça. Quitter la Terre pour rechercher à temps et corps perdu ta petite soeur. Mais tu ne voulais pas disparaitre. Tu ne voulais pas faire souffrir tes parents comme elle les avait fait souffrir, sans le vouloir, il en était sûr. Ils méritaient le bonheur.

« Mais c’est vrai que la magie est fascinante ! Et même si elle est éphémère, c’est une raison de plus pour en profiter pleinement ! Même si là j’avoue que je ne maîtrise pas grand chose. »

Tu ouvris sa main et une petite flammèche s’y nicha. Sa chaleur n’était même pas assez forte te réchauffer un tant soi peu et tu ajouta d’un ton amusé :

« Voilà tout ce que je sais faire pour l’instant... J’espère que je vais progresser ! Mais toi, ça fait bien plus longtemps que tu es là ! Montre moi un peu ce que tu peux faire !»

Tu étais curieux, réellement. Tu voulais savoir, voir de tes propres yeux ce que la magie toute nouvelle encore pour toi pouvait bien offrir.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.chupp.fr/
Contenu sponsorisé







Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Escapism :: AVALON :: La Forêt-