Sous les étoiles ☽ Gwen
avatar
Messages : 43
Age : 18
Date d'inscription : 09/03/2016
Éveillé






Dim 3 Avr - 18:32


☆ ☽ ☆
 


Aujourd'hui, Lena finissait tôt sa journée. Elle refermait précautionneusement la porte de la petite boutique de souvenirs derrière elle avant de s'en aller vaquer à ses occupations. L'après midi touchait à sa fin, elle en profita pour s’asseoir sur le sable tout en pensant au boulot qu'elle aurait à faire demain. Elle n'était pas vraiment d'humeur d'avancer sur son travail ... Mais elle était encore trop en forme pour rester là à rien faire. C'est d'un pas décidé qu'elle entama sa marche vers son chez elle, où elle y déposa ses affaires avant de faire un saut à Avalon.  

Lena se retrouvait là où elle se tenait la dernière fois qu'elle y avait été, dans le quartier commerçant. Elle se demandait ce qu'elle faisait là bas la dernière fois, son dernier passage devait remonter à quoi ? une semaine ? La jeune femme avait déjà oublié. Ce n'était pas ce qui la préoccupait le plus. A peine arrivée, elle se rendit compte que tout le quartier est était plongé dans l'obscurité. Il faisait nuit. Lena avait encore oublié le décalage horaire qu'elle subissait à chaque fois qu'elle venait sur Avalon. Celui ci n'était pourtant pas anodin ... 8 heures entre Avalon et la Californie. Elle qui avait quitté la plage en fin de journée, elle se retrouvait sur Avalon en plein milieu de la nuit. Bon, c'était bien joli tout ça, mais elle devait trouver un truc à faire. Elle se trouvait près du marché mais hélas, il n'y avait plus rien à faire à cette heure ci. Tenter une exploration de nuit ? quelle idée. Elle n'avait pas vraiment envie d'aller aussi loin pour voir aussi peu ... Elle n'avait même pas emportée de lampe torche.

Avançant seule dans les rues du marché, l'exploratrice pouvait apercevoir un grand bâtiment au loin. Elle s'en rapprochait sans véritable envie ni conviction. Mais une fois arrivée devant, elle ne put qu'être surprise de la grandeur du bâtiment. Elle avait en face d'elle l'observatoire. Un bâtiment dans lequel elle n'était jamais entrée, croyant qu'il était abandonné. Et elle le croyait encore... Mais bon, comme il faisait nuit, et qu'il n'y avait personne dans les environs, elle voulu vérifier si c'était vraiment le cas. Hé non.
Une fois à l'intérieur, elle ne pouvait que constater que ce lieu était extrêmement bien conservé. Tout en admirant la beauté du lieu, Lena se demandait alors si beaucoup de gens venaient ici. Et tout en avançant dans le grand bâtiment, elle se posait mille question, puis ces interrogations prirent fin lorsqu'elle percuta quelque chose sur le sol. Mince. Elle venait de donner un coup de pieds dans un carnet qui était posé par terre. Elle pouvait apercevoir plus loin, ce qui semblait être son propriétaire.

- Ha désolé...!

Lena s'empressa d'aller le chercher le carnet quelque pas plus loin avant d'aller le redonner à la personne qu'elle pouvait apercevoir au loin.

- Wow ! c'est toi qui a dessiné ça ?

En saisissant le carnet, elle s'aperçue que le dénommé propriétaire était venu ici pour dessiner les étoiles et les constellations. Ces dernières étaient réalisé avec une telle précision que Lena ne put s’empêcher de le faire remarquer.


hrp: voilà j'étais inspirée pour tout sauf pour le titre ... au moins j'ai pu mettre mon p'tit symbole lune :^)  ☽ ☽ ☽
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 34
Age : 21
Date d'inscription : 21/02/2016
Éveillé






Lun 11 Avr - 0:38


Voûte constellée
ft. Lena ♥

"Il. y. a. un. observatoire. à. Babylon."

Non, Gwen ne tente pas la communication télépathique par morse, elle est juste sidérée. Il y a ce bâtiment, là, juste devant elle, qui lui fait étirer un sourire de dix pieds de long. Elle aime le ciel, elle l'a toujours aimé, mais jamais elle n'a pu s'essayer à l'art de l'observation céleste. Cartographier le ciel, quelle idée ! Quelle idée réjouissante ! Oh grands dieux, elle qui d'habitude ne laisse pas paraître grand enthousiasme, la voilà toute émoustillée devant celle découverte. Mais voilà, on est le matin, et on ne peut pas tellement observer le ciel de jour. Mauvaise idée. Que faire ?

Un soupir, et elle rentre sur Cardiff. Elle a des cours aujourd'hui, et il serait peut-être temps qu'elle reprenne un peu conscience avec la réalité. Elle irait ce soir, après ses cours, son boulot - pourquoi diable n'a-t-elle pas encore quitté son boulot ? le loyer ? elle pourrait tout simplement loger à l'Orphelinat à l'oeil, tiens.

Alors, le soir, vannée, elle fait une sieste, puis refait un saut sur Avalon après s'être changée. Gavroche, écharpe, veste légère fermée et ses éternelles Doc. La rouquine ne tarde pas à entrer dans le bâtiment, son carnet déjà à la main. L'observatoire est grand ; gigantesque, même. Elle apprécie les détails architecturaux, lorgne un peu sur les téléscopes mis à disposition, puis lève les yeux vers le ciel.

D'ici, elle a une vue imprenable, pour sûr. Avalon n'est pas très éclairé, la nuit ; elle ne le regrette pas. À Cardiff, on a beau lever le nez, la pollution ambiante et lumineuse ne permet pas d'apprécier le spectacle à sa juste valeur. Là, elle est juste... Sidérée. C'est un autre monde, c'est certain. Elle essaie de repérer par habitude les étoiles qu'elle connaît - la Grande Ourse, et la constellation de la casserole - mais en vain. Un sourire. Elle s'installe et commence à griffonner, abandonne finalement son dessin un long moment plus tard pour aller voir le ciel par les télescopes.

Sourire.

Une voix derrière elle. Gwen s'effraie un peu, retire son oeil de la lunette et se retourne pour fixer l'importune. Elle incline la tête sur le côté.

Elle effleure machinalement ses cheveux attachés.

— Ah, oui, c'est à moi. Merci.

Un sourire lorsqu'elle s'approche de la fille pour récupérer le carnet.

— Une chance que j'ai rebouché l'encrier, on n'aurait pas eu l'air fins à récurer le sol comme ça, rit-elle légèrement. C'est marrant tiens, y a vraiment personne pour s'occuper du bâtiment ?

Gwen de bonne humeur, mais que se passe-t-il ?!

— À moins que ce soit toi ?

Elle a l'air un peu jeune mais bon, autant demander. Ca ne l'étonnerait même pas, vu l'âge moyen des gens, ici.

Puis la rouquine redépose le carnet au sol.

— Je le laissais sécher, argumente-t-elle pour justifier sa présence au sol. Si tu avais marché dessus, je crois que je t'en aurais voulu.

Elle n'aime pas vraiment les tâches d'encre. Même si elles font de bons tests de Rorschach.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 43
Age : 18
Date d'inscription : 09/03/2016
Éveillé






Ven 15 Avr - 21:29


☆ ☽ ☆
 


Enfin, Lena pouvait voir le visage du propriétaire du carnet. C'était donc... une propriétaire. Plus de toute possible lorsque cette dernière lui sourit tout en récupérant son bien. Heureusement pour Lena, la personne en face d'elle avait l'air de bonne humeur. Elle pensait que Lena s'occupait des lieux, et bon dieu, heureusement que ce n'était pas le cas.
Après tout, cette dernière venait de s'attaquer au carnet d'une inconnue ... Loin d'une première bonne impression et cela ne mettait pas en valeur ses talents de réparatrice. Elle venait plutôt en tant que destructrice.

- ...Si tu avais marché dessus, je crois que je t'en aurais voulu.

Eh bien, voilà qui venait couvrir de honte la jeune mage. Même si cela avait pour but de la rassurer en quelque sorte. Donner un coup de pied dans quelque chose c'était toujours moins grave que marcher dessus. Apparemment.

- Désolé !

Voilà qu'elle s'excusait encore.

- Je viens ici pour la première fois à vrai dire, je ne m'attendais pas à croiser quelqu'un ...!

La gène était présente. Lena tentait une présentation pour le moins maladroite. Mais franchement, Lena n'était pas timide, à qui pouvait-elle faire croire ça ? Elle se reprit en main avant de se présenter convenablement.

- Je m'appelle Lena, enchantée.

Elle ponctua sa phrase d'un léger sourire, histoire de faire partir la gène installée depuis le début de cet échange.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 34
Age : 21
Date d'inscription : 21/02/2016
Éveillé






Lun 18 Avr - 12:13

Sans attendre, Gwen replace son gavroche sur sa tête correctement. Elle n'est pas mécontente de ne pas avoir une énorme trace de semelle sur son carnet de notes ; il lui est déjà arrivé de tâcher quelques pages, mais généralement, elle préférait les recommencer et arracher la feuille incriminée. Perte de temps et d'énergie inutile quand on pouvait découvrir bien plus.

Un sourire en coin s'étire sur ses lèvres lorsque la fille en face d'elle s'excuse une fois de plus. La rouquine se retient de lui faire la remarque sur le fait qu'il est inutile de s'excuser plusieurs fois - ou éventuellement qu'elle n'avait qu'à s'aplatir au sol et se prosterner si elle tenait tant à se faire pardonner. Mais bon, elle sait aussi que les gens qui la connaissent pas ont tendance à la regarder de traviole quand elle sort une connerie pareille - c'est sa tête trop sérieuse, on dirait qu'elle rigole pas. Le mépris est tellement habituel que c'est la gentillesse l'exception, chez elle... Elle hausse les épaules.

— Ah, donc tu ne bosses pas ici. Dommage, ajoute-t-elle, avant de répondre à son tour : Moi c'est Gwen, de même.

Elle se rapproche du télescope pour le tapoter un peu et faire un signe à la jeune fille - elle doit avoir quoi, son âge à peu près ? Gwen a toujours eu du mal à déterminer l'âge des gens.

— Tu devrais venir voir, le ciel est super beau ce soir.

Elle reprend le télescope, colle son œil près de la lentille et sourit. Ouais, elle est de bonne humeur ce soir, en fait...

— On a une belle vue, ici.

Puis elle se recule, dans une invitation à approcher.

— Je pensais pas croiser quelqu'un non plus, ce soir, en vrai. Il est vachement tard. Tu es insomniaque ou tu viens de plus loin ?

Plus loin que le Royaume-Uni, s'entend.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 43
Age : 18
Date d'inscription : 09/03/2016
Éveillé






Dim 24 Avr - 17:21


Il faut croire que Lena avait eu la chance de tomber sur quelqu'un de sympa. Cette personne l'invitait même à regarder les étoiles avec elle. Alors que la jeune mage ne savait plus où se mettre il y a deux secondes, elle reprit confiance en allant près de la jeune fille. Il faut dire qu'elle était venue pour ça à la base, regarder le ciel. Elle collait son œil à la lentille. Gwen n'avait pas menti, la vue était magnifique.

- Je viens de loin. De Californie pour être plus précise ! à chaque fois que je viens ici, je dois faire face au décalage horaire ...

Elle lui répondait tout en restant scotché à cette vue. Ce n'était pas très poli de ne pas regarder son interlocuteur lorsqu'on lui parle mais Lena ne pouvait pas s’empêcher de faire ce genre de gaffe ... Enfin, surtout ce soir, il faut croire que c'est sa soirée. Mais en observant plus attentivement le ciel, elle pouvait faire un parallèle entre ces constellations et les dessins de Gwen. Elle admirait une fois de plus sa précision.

- Et toi alors, tu viens d'où ?

Enfin détachée du télescope, Lena venait de se tourner vers son interlocutrice. Elle avait envie d'en apprendre plus sur elle désormais. Puis quand on fait une rencontre dans un lieu comme celui ci, autant en profiter.

- Tu viens souvent ici ?

En repensant à cette rencontre, elle enchaînait sur une deuxième question, avant d'oublier. C'était aussi un peu impoli, de bombarder la personne en face de soi avec des questions ... Surtout que celle ci ressemblait vaguement à une phrase de drague dans les mauvaises séries romantiques. Au fond, cette question rejoignait un peu la précédente. Lena venait juste de penser que son interlocutrice vivait peut être à Avalon, et par conséquent, il était probable qu'elle connaisse déjà ce lieu. Mais ce n'était q'une théorie. Et une autre tentative pour se renseigner sur Gwen.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 34
Age : 21
Date d'inscription : 21/02/2016
Éveillé






Mar 3 Mai - 17:09

Wow, c'est loin la Californie, ouais. Gwen hausse un sourcil en l'entendant le dire et s'imagine qu'elle non plus n'arriverait pas à se faire à ce fichu décalage horaire. Quoiqu'il aurait été amusant de le calculer ; elle aurait presque été prête à voyager loin juste pour le plaisir de voir qu'elle pouvait voir le soleil ou les étoiles quand bon lui semblait, que ce soit dans un monde ou dans l'autre. Il y a quelque chose d'assez puissant là-dedans, somme toute ; une puissance à laquelle chacun est forcé d'obéir, mais pourtant, qui laisse entre leurs mains un pouvoir bien plus grand que celui de faire de la magie. Rien que l'existence d'un tel monde l'amène à sourire...

La rouquine se réinstalle au sol et reprend son carnet sur ses cuisses. Elle prend soin de souffler sur l'encre pour s'assurer un séchage plus rapide et efficace, avant de tourner les yeux autour d'elle. Elle ne fixe pas vraiment la nouvelle venue lorsqu'elle lui répond :

— Pas souvent, non. C'est la première fois, en fait. Je suis tombée dessus cette aprem, quand je me baladais.

Elle sourit : elle vient de trouver un coin de la pièce avec quelques livres entassés. Avec un peu de chance, elle aurait de quoi annoter sa carte du ciel. Elle se lève en continuant :

— Ca doit être super cool d'avoir le décalage horaire, tu peux facilement passer du jour à la nuit selon ce que tu préfères. Si t'as besoin de dormir en journée, tu viens ici pour être tranquille, et si t'as besoin d'être éveillée toute la nuit, tu peux le faire là… Avec les mécanismes hormonaux et tout le toutim.

Elle tente de s'expliquer, avant de soupirer.

— On dort mieux la nuit, c'est pour ça. J'habite au Pays de Galle, alors j'ai pas vraiment de décalage entre ici et là-bas. C'est dépitant.

Gwen s'étire et farfouille dans la pile de bouquins. Que des livres d'astronomie : on s'en serait pas doutés.

— Cool, je vais pouvoir annoter mon carnet, lance-t-elle avec un sourire calme.

Elle emporte sa trouvaille et se réinstalle au sol, reprend son carnet et un crayon pour l'annotation. Elle se rend enfin compte qu'elle a comme… "oublié" quelque chose. Genre la meuf à qui elle parlait, par exemple. (juste comme ça.)

— Comment c'est, en Californie ? C'est vrai qu'il y a tout le temps des cyclones ?

Gwen est vraiment mauvaise pour faire la discussion aux gens.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 43
Age : 18
Date d'inscription : 09/03/2016
Éveillé






Sam 7 Mai - 19:11


Visiblement, Lena était tombée sur l'une des rares personnes capable de trouver des points positifs en toute circonstances. Enfin, elle s'imaginait surtout que Gwen devait être ce genre de personne ... Après tout, elle n'avait elle même jamais pensée à ça. Pour elle le décalage horaire ça rimait plus avec retard au travail et calcul mental permanent mais bon ... Elle se retint de lui expliquer son point de vue.  De toute façon, la jeune femme en face d'elle était bavarde.

- On dort mieux la nuit, c'est pour ça. J'habite au Pays de Galle, alors j'ai pas vraiment de décalage entre ici et là-bas. C'est dépitant.

En Angleterre donc ? Il est vrai que, sans le décalage horaire on a sans doute l'impression de ... moins voyager. - Lena n'eut le temps de dire cette réponse seulement dans sa tête. Cette dernière était vraiment peu concentrée ce soir. Elle regardait dans le vide puis aperçu Gwen avec son carnet. Elle commença à la fixer. En vérité, elle avait perdu le fil de la conversation et se demandait ce que Gwen était en train de faire.  

- Comment c'est, en Californie ? C'est vrai qu'il y a tout le temps des cyclones ?

Visiblement, cette dernière s'était sentie observée et trouva un sujet de conversation qui fit revenir Lena à la réalité et commença à rire.

- Eh bien, ça va faire un moment qu'on a pas eu de cyclones.

Lena le lui annonça de la manière la plus naturelle possible mais ne pouvait se retenir de rigoler.

- Mais sinon, c'est joli. Il y a beaucoup de plages.

Après s'être calmée, elle enchaîna sur une remarque plus banale à propos des paysages ... Lena ne voyait pas grand chose à dire sur la Californie et elle n'avait non plus envie de lui faire un dessin pour représenter des grandes étendues de sables. Surtout que les dessins de Lena étaient moins précis que ceux de Gwen, c'était de purs croquis ... De simples schémas aussi.
Elle s'agenouille près de la jeune femme pour mieux l'observer. Non, Lena ne connait pas cette limite qu'on appelle "espace vital" et a toujours besoin de fourrer son nez dans les affaires des autres. Faut dire qu'elle est vraiment intriguée par son carnet.
Visiblement elle ne connait pas non plus le stress d'être observée par quelqu'un alors qu'on écrit/dessine.

- Dis, tu veux bien me montrer le reste de ton carnet ?

C'est seulement après quelques minutes d'observations que Lena ose enfin demander ça à Gwen. La curiosité c'est une vraie maladie.
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé







Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Escapism :: BABYLON :: Quartier Est :: Observatoire-