Ezer Aislin Holsey [CHECKPOINT] - Young and kinky? Might be for real, honey ! ♪
avatar
Messages : 4
Date d'inscription : 22/03/2016
Membre






Mer 23 Mar - 0:06

Ezer
"Would you hook up with me ? Do you think I'm pretty ?"
Nom complet ▬ Ezer Aislin Holsey

Surnom ▬ Ez'.

Age ▬ Aborde ses 14 ans.

Nationalité ▬ D'origine Anglaise de ses deux parents.

Sexe ▬ Féminin.

Occupation(s) ▬ Ezer est une collégienne portée disparue depuis peu sur terre. Réfugiée à Avalon elle cherche a y passer sa vie.

caractère
De la couleur.  Tu transpires l’énergie par chaque pores de te peau. Tes vêtements, tes cheveux et même ton âme est peinte au stabylo. Tu ressembles aux icônes de dessin animé, tu sors d’un jeu vidéo. Tu cours en laissant des traces de pas jaune, bleue ou rose fluo. Et cette énergie tu ne sais pas toi-même d’où elle vient. Tu ris au soleil, tu ris sous la pluie, tu nargues les nuages par temps gris .Tu cours, tu sautes et parfois tes manières ressembles à la pré-pubère que tu devrais être. Tu souffles, les pétales de pissenlits en fin de vie, toutes dents sorties. Hésites-tu seulement un instant quand tu bouges ? Ou laisses-tu le vent te porter, frappes tu la terre comme si tu pouvais la creuser ? Ton corps, maladroit, tu le balance, tu t’exprimes comme si tu ne savais plus te retenir, comme si tu n’étais plus maître de toi-même. Mais qui es-tu pour avoir si peu de retenue ?

Un peu de vulgarité. Grossière, tu n’hésites pas à crier. T’en as eu marre de la fermer, t’en a eu marre de te faire piétiner. Et maintenant que tu as pu t’échapper, tu veux t’envoler. T’es une gamine mal éduquée. Des jurons, des insultes, ça, t’aimes en cracher. Sur les toits, sur les gens, sur les chiens, sur les Hommes, t’en fais profiter le monde entier. Du haut de tes 1 m 54, qui comptes-tu impressionner ? Tu offusques le monde et tu encules la société, t’es mineure et tu sembles déjà dépravée, t’arbores des fringues pour impressionner. A vrai dire, tu sais, les gens tu les fais surtout gerber. Mais est-ce que ça t’importe ? Je crois que t’as oublié ce que c’était, le regard des gens. Ceux qui t’entourent, tu les envoies balader. Est-ce que tu sais encore ce que c’est que l’amour ? Loin du charnel, que tu défie sans même le connaitre, loin du faux, sur lequel tu continue de compter ?

De l’assurance. T’es sûre de toi, il est rare qu’on te voie hésiter. Impulsive, explosive, tu ne demandes qu’à être vue, sous cet angle de femme. Tu veux être reconsidérée, au diable la pitié qu’on offre aux mioches. Tu es une femme, indépendante. Divisée, hantée par ce corps d’enfant, tu ne te sens pas à ta place intérieurement. Mais le cacher est trop facile, tu restes le contraire de docile : Mal élevée, détestée, tu te fiche bien ce que le monde à penser. Mauvaise, peste, peut être que c’est comme ça que tu arrives à te plaire. Tu penses même souvent que tu es la seule dans le monde à comprendre comment les choses tournent alors que tu n’es qu’une enfant, surement blessée dans son caprice, enfermée dans se frustration.  Marquée par les ignorances, tu te fiches du jugement. Tu le sais, les gens ont du mal à t’apprécier, mais au fond, tu préfères presque être crainte qu’aimée.

Pour une gamine oubliée. Et elle est ou Ezer là dedans ? Parce que oui, à 14 ans, c’est impossible d’être cette femme fatale, aussi pulpeuse de frigide. Tu n’assumerais pas tes paroles, tes défis. Tu parles de te mettre à nu, mais regarde, mentalement ou physiquement t’es incapable de te déshabiller. Il te manque une case, c’est surement la case de l’amour. Tu te demandes même si quelqu’un dans ce monde à déjà daigné t’aimer. Alors t’as foutu en l’air tous les sentiments que t’as pu ressentir un jour dans ta vie, parce qu’à quoi bon aimer, si c’est pour être blessé ? Peut être que t’es passée de l’autre côté, que tu blesses juste plus que tu n’aimes parce que t’as oublié comment c’était d’aimer. Et regarde Ezer, t’as disparu. T’as disparu dans tes taches de couleur, dans tes insultes, dans tes cris, dans tes rires forcés, dans ton habilité à te cacher, à mentir, t’es devenu une âme souillée. Et tu souilles un monde qui ne t’a rien demandé.

Tu es une tache Ezer. Une tâche sur le tableau, qu’on arrive plus à gommer.

avalon et la magie
Statut ▬ Éveillé

Altéré ? ▬ //

Arrivée sur Avalon ▬ Est arrivée il y a 2 mois (très récent).

Présence sur Avalon ▬   A décidé de vivre à Avalon pour toujours(et réside depuis très peu a l'orphelinat  ).

capacités

•Ezer recourt à un enchantement pour transformer son corps, c'est à dire lui donner une forme adulte (plus grande, modelée à son envie) grâce à de la matière virtuelle (générée par l'enchantement). Elle prend l'apparence d'une femme située entre 18 et 20 ans (soit un vieillissement d'environs 5 ans.)
• L'enchantement consomme une grande dose de mana la formation du motif, pour déboucher sur un enchantement temporaire. (située dans un laps de temps de disons 8/9h.)
• Le principe de l'enchantement se base sur la création de matière virtuelle, a apparence organique pour ressembler à un corps.
• Ezer ne se sert de cet enchantement que dans un unique but : transformer son propre corps. (elle se fiche bien de se qu'il se passe autour d'elle.)
• Dans le cadre de l'enchantement, le grossissement de matière est un peu basé sur la volonté, ainsi que si la disponibilité de Mana ambiant.


histoire
Jour 1 de l’expédition :
« Enfin loin. Loin de ces cons qui importunaient ma vie plutôt que de l’enrichir. Le matin où je commence ce journal de bord est celui qui fait de moi une femme libre. Libre, bordel ! C’est incroyable ! Et dire que ce matin, ma mère a cru bon de me donner une brique de lait de plus dans mon sac. Elle n’a fait que me donner un peu plus de provisions pour le voyage. S’ils savaient.
S’ils savaient.
»

Cela fait maintenant deux semaines que tu es tombée sur Avalon. Tu ne te souviens même plus d’à quel endroit tu es arrivée, et tu ne te souviens même pas du nom de ce petit endroit pourri , ni même de celle de la capitale, où tu as fini par déboucher. Il y avait du monde, c’est sur, les gens grouillaient d’entre les rues, et le soleil reflétait trop fort sur leurs vêtements. Eblouie, tu n’avais fait que grommeler que ça niquait la rétine, tant de couleur sur un vêtement en plein soleil. Toi et tes ballerines usées, tu avais traîné sur le pavé, un peu à l’écart de tous ces citadins inconnus. Ne reconnaître personne ne t’était pas familier. Les regards perdus et indifférents te paraissaient tout à fait déstabilisant. Restée quelques heures, dans ta peau de fraîche adolescente, tu avais fini par te demander pourquoi tout ici avait l’air soudainement plus magique.

Jour 2 de l’expédition :
« Ce soir, j’suis pas rentrée. Adieu Maman, adieu Papa, Adieu sœurette, j’espère qu’ils seront assez tristes pour t’oublier, toi aussi  que tu t’en sortiras. La nuit était fraiche, et je n’ai fait que marcher. J’suis crevée, j’ai les pieds en feu j’veux juste me poser et dormir. Si j’arrive à atteindre le bout de Londres rapidement, je verrais à trouver un coin. »
Tu as marché toute la nuit. Sans craintes aucune, t’as juste marché vers le sud, avec une mini boussole, une lampe torche qui n’était pas foutue de fonctionner correctement depuis que Zoey l’avait faite tomber dans les escaliers. Mais tu n’avais que ça. Et la, tu cherches désespérément le moindre bout de verdure, un truc qui te dirait que tu es enfin hors de la ville. Chaque station de bus, ou de métro, tu regardes si enfin tu arrives au bout de la ligne.
Puis après encore deux kilomètres dans le vent frais matinal, tu regardes tes ballerines au talon usé, et tes bas ternis par le temps. Et puis te revois sur le pavé de la ville bizarre de ces deux dernières semaines. Et si tu y retournais encore une fois ?

Jour 3 de l’expédition :
« Une nuit à l’aubergiste, et me voila partie avant même qu’il ne soit debout, ce lard. J’ai pas d’argent de toute manière, les gens ne payent pas en livres. Il croyait vraiment qu’une gamine allait le payer ? J’ai une gueule à être pleine aux as moi ? Du coup, but d’aujourd’hui… »
Tu ne prévois même plus sortir de Londres parce qu’au fond à Avalon, tu en es déjà loin. Et ici, personne ne viendra te chercher.
Ca fait un moment aussi, que tu as ressenti la présence du Mana. Ce truc qui flotte, tout autour, qui fait pétiller les gens ici. T’as l’impression que t’es en train de comprendre, mais en même temps, t’es complètement paumée ici . Tu fuis de chez l’aubergiste en cachant tes longs cheveux sous ton manteau, et en mettant ta capuche, même si contrairement à Londres, ici, il fait soleil. Et cette fois dehors, les quelques gens présents s’interrogent sur ton comportement. Que fais-tu si couvertes par un temps pareil ? Les marchands cachent un sourire amusé, les lèves-tôt te trouvent étrange. Tu commences à te demander si c’est pareil dans tous les mondes, si partout ou tu vas, tu seras considérée comme une étrangère. Alors tu jettes ton manteau par terre au détour d’une rue, en adressant un majeur tendu à cet homme là-bas, qui rit et t’imite devant son gosse.

Jour 7 de l’expédition :
« J’commence à piger ce que foutent les gens ici. Par contre, moi j’suis bel et bien hors-la-loi, du moins si la loi stipule qu’on doit pas s’en aller chaque matin comme une voleuse, sans payer sa nuit à l’auberge.
Les auberges sont de moins en moins moins nombreuses… Je risque de devoir retourner sur Londres.
Cela fait une semaine que j’me suis cassée de chez moi. Une semaine que Zoey et mes parents sont sans moi.
Bon vent.
»
A force de changer d’auberge tous les soirs, t’avais finit par t’enfuir de toutes, et t’avais plus d’endroit ou coucher le soir. Il te faudrait surement rejoindre la forêt, ou un endroit calme… et ne pas te faire repérer.
C’était sans compter que, durant la journée, tu te retrouves à manger tes derniers biscuits que tu avais précieusement gardés, assise dans la même rue que celle où un des propriétaires d’auberge que tu avais arnaqué, avait décidé de passer.
Tu as eu beau baisser la tête, te faire toute petite, le nez caché dans tes genoux, tu fus reconnue la seconde même ou l’homme posa ses yeux sur toi. Sans même avoir le temps de t’attraper par le bras tu t’étais mise à gueuler « Mais me touche pas, connard ! » prête à lui foutre le genou dans les couilles.
L’aubergiste avait sûrement un certain bon sens et une certaine bonté, car il ne t’amena pas voir des gens qui auraient pu te foutre dehors et sûrement même te ramener à Londres. Il te ramena chez lui, dans l’auberge, où tu avais dormi deux nuits plus tôt. Au lieu de te marteler de questions de et de remontrances, il te fit t’asseoir et demanda : « D’où tu viens ? »
L’homme d’âge moyen, s’était rendu compte qu’une gamine de ton âge n’avait sans doute rien à faire dans la rue seule, surtout voleuse, et créchant à l’auberge. Tu refusais de répondre. Tu te contentais, de lui balancer d’agressifs « Qu’est-ce que ça te fais ? Hein ? » ou des « C’est pas tes affaires. », les sourcils froncés, et tes mains crispée sur tes genoux. Le regarder dans les yeux ça ne te faisait pas peur. Et lui, nullement impressionné, cessa d’insister, bien qu’il fut doux et pédagogue. Il décida de te servir un thé glacé, que tu descendis d’une traite. Il t’offrit aussi de quoi manger, que tu ne refusas pas, maintenant terrée dans un silence de mort.
Dans le silence, tu finis par demander :
- Pourquoi les gens ici sont différents ?
- Sais-tu ou tu es ?
- Loin de chez moi.
- Babylon. C’est là ou tu es.
- Et c’est où ça ? C’est sur aucune carte.
- Ce n’est sur aucune carte car les humains normaux ne peuvent pas s’y rendre.
- Alors qu’est-ce que je fous là moi ?
- T’as déjà essayé la magie ?
- La quoi ?
- Magie.
Tu te mit à rire soudainement. De la magie ? Mais quel con celui la ! Il était pas gentil mais simplement stupide ! De ton rire, ne resta soudain plus qu’un sourire presque mauvais. Ca semblait trop simple, de blesser les gens du coin. De les voler. De mentir. Ils te paraissaient tous trop naïfs.
Cependant, il reprit :
- Je riais aussi le jour où on m’a annoncé que c’était bien vrai.
- Bon et alors, monsieur le génie, c’est quoi ton superpouvoir ?
- Ca ne dure que trois ans au maximum. Et vu mon âge, tu te doutes que ça fait longtemps que je n’ai plus mes pouvoirs. Tu ne t’es pas demandé pourquoi il y avait tant de jeunes gens dans le coin ?
- Je m’en fous, honnêtement.
- Ah, eh bien... euh…
- Ok seconde question, du coup c’est moi MON superpouvoir ?
- Ben ça c’est à toi de le savoir.

Jour 24 de l’expédition :  
Tu es restée à l’auberge. Après négociations, l’homme t’offrait logis, repas, et même un peu d’argent pour te balader, si tu acceptais d’assurer le nettoyage de la salle et du matériel entre les services. T’avais accepté, non sans négocier quelques avantages supplémentaires. Pas un mot dans ton carnet juste une inscription :
« Peut être une nouvelle vie ? »
Tu travaillais donc, et tu étais logée. Pendant un moment évidemment tout n’était pas définitif.
Tu avais commencé à faire des recherches. Des bribes, de graffitis sur ton calepin, sur les dernières pages, tu avais noté certains mots trouvés dans des livres, ou enseignés par l’aubergiste :
« Motif ; Mana ; [quelques dessins] ; 3ans ; brisés ; éveillés ; enchantement ; artefact ; charmes ; Altération»
Tous avaient des flèches, des morceaux de définition. Des croquis, un peu dégueulasses accompagnait le tout, tu étais loin d’être douée en dessin. Puis ce jour la tu te postais devant le miroir. C’était quoi au final la magie ? De ce que t’en avais appris, et encore c’était pas grand-chose, c’était ce truc énorme qui flottait dans l’air tout partout, que tu avais repéré quand tu débarquais fraîchement de Londres. Enfin, c’était surtout le Mana, que tu sentais flotter. Et si tu le sentais flotter c’est parce qu’un truc en toi l’animait.
Manquait plus qu’à savoir quoi.

Jour 48  :
Dix jours plus tôt, tu avais essuyé un échec tel que tes doigts avaient poussé de 5 centimètres et étaient devenus très difficiles à manipuler sur toute la durée de l’enchantement. L’aubergiste, doux bien que peu réconfortant, ne t’avais en rien conforté, ni encouragé. Le travail c’était à toi de le faire. Et s’il fallait passer par des immondices, c’était une partie intégrante de la formation. Il ne t’aida pas. Il vint juste te dire, en entendant tes pleurs, que tu aurais droit de congé ce jour-là. Tu répliquas d’une voix glaciale qu’il serait de toute façon « Impossible de travailler avec des doigts pareil. »
Tu t’étais enfermée. Et tu avais étudié encore. Encore et encore. Le motif n’était pas le bon.
Après avoir essayé tous les soirs, de comprendre, de manipuler cette chose que tout le monde ici semblait connaître, qui finissait par t’obséder autant qu’elle t’habitait, tu as réussi à faire quelque chose de potable.
« Je deviens une femme. »
Tu t’étais postée devant le miroir, le visage dur et assuré. Cette fois ça marcherait.
Tu imagines le motif.
Doucement.
Une inspiration.
Un soupir.

Tu rouvres les yeux.
Et c’est une femme qui est là.

Jour 61 :
Exactement deux mois que tu es partie de Londres. Tu es sur les listes de disparition, et les messages d’Alerte Enlèvement sont encore présents sur les télévisions. Une enfant, 14 ans, portée disparue, soupçonnée d’avoir été enlevée, des parents qui appellent à l’aide face caméra, une sœur en larmes. Une simple description : Une tenue d’écolière et des ballerines délavées.
Toutes ces fringues bien sur, tu les a jetées.
T’as fini par apprendre vraiment pas mal de choses sur Babylon et t’as beau connaître quasiment personne en dehors de l’aubergiste qui t’as accueillit, tu te sens plutôt bien ici. Pas de comptes à rendre. Juste un but. Être toi.
Quand t’as montré à l’aubergiste ton premier exploit il s’est contenté de te situer les endroits ou il semblait y avoir de clairs manques de proportions. Ce à quoi, confortablement tu as rétorqué que Putain t’étais pas experte en la matière.. Allons savoir pourquoi, ça l’a attendri et il a fini par sourire.
Seulement depuis tu t’es entraîné chaque fois que tu le pouvais, tu faisais ton travail correctement, et au final tu te faisais transparente parce que tu sentais que ton comming out devrait se faire plus tard.
Et le plus tard ? C’est ce jour 61. Tu es venue bosser après  le départ des clients comme toujours, mais cette fois sous forme adulte. Une femme fraîche, la vingtaine. C’était impressionnant combien un corps plus grand, svelte et bien formé te donnait envie de te montrer. Les gens n’auraient d’yeux que su toi tu en étais sure. Dans les cuisines tu trouvas un post-it.
« En deux mois tu as fait d’énormes progrès.
Ezer, je suis fier de toi.
Pour te remercier te tes loyaux services, j’ai été payé ton dû aux autres auberges de la ville. J’ai aussi fait une demande dans les dortoirs de l’Organisation Underwood. Tu as une petite place ici, Je ne saurais sûrement jamais d’où  tu as débarqué, ni pourquoi, mais comme ça, tu as de quoi faire ta vie mieux. Rappelle-toi qu’ici voler c’est de mauvais augure et tu as eu de la chance de tomber sur moi. L’argent on en a pas trop besoin, je te l’ai déjà répété, mais je te laisse une enveloppe juste sous ce papier pour t’aider et te payer un vrai salaire, pour m’avoir aidé.
Merci.
»
Au lieu de déchirer et ouvrir l’envelopper en criant de joie comme tu l’aurais surement fait en temps normal, tu te rendit compte que ce mec , ce bon bougre, tu le respectais énormément maintenant. D’un geste timide tu ouvris l’enveloppe en question. Une belle somme d’argent s’y trouvait.
Cependant tu te ressaisis. Ton mépris pour le monde revient. Tu n’es pas une fillette Ezer. Tu ne te laisses pas materner. Tes propres parents n’ont pas réussi.
Tu prends un peu d’argent, tu laisses le reste.
Tu signes un merci sur le papier, tu attrapes tes affaires, si peu d’affaires car tu ne voulais pas t’éparpiller ici. Et tu t’en vas.
Tu te casses de nouveau.

A toi la belle vie à Babylon.


pseudo ▬ Lady, Ladypug, Le Pug.
age ▬ 18 ans.
avatar ▬ Panty and Stocking /Anarchy Stocking.
pokemon préféré ▬ Grotadm...Milobellus, ou ce bon vieux Evoli ♥
comment avez-vous trouvé le forum ? ▬ Alors euh, je remercie euh, Luca, euh qui est euh, une grande amie et que euh, que je l'aime. ♥
des suggestions ? ▬Pas de suggestions si ce n'est que de "keep up the good work !" parce que même pas inscrite le staff m'à vraiment beaucoup aidée et que c'est clair que ça joue beaucoup sur l'enthousiasme pour s'inscrire !
 

 
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 262
Age : 24
Date d'inscription : 10/02/2015
Éveillé






Mer 23 Mar - 10:13

Ohohoh merci pour les compliments pour le staff mais c'est normal ;3 You're a cutie ♥ (d'un côté une amie de Luca ne peut être qu'une cutie)

Bref ! Bienvenuuuuuue sur le forum, si tu as des questions n'hésite pas et bon courage pour ta fiche ♥

_________________
Aksel Sørensen
Un sourire sur les lèvres
Chupp / Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://www.chupp.fr/
avatar
Messages : 140
Age : 23
Date d'inscription : 07/02/2015
Éveillé






Mer 23 Mar - 14:12

COUCOU TOI. ♥
Gnihhh je suis contente que tu sois là ;vvv;
Cette petite saloperie promet en tout cas, y'a moyen d'avoir des liens très intéressants avec elle !
J'ai très très hâte de voir la fin de ta fiche étou <3 LOVU LOVU.

_________________
luca emilio aldena
You don't get what all this is about
You're too wrapped up in your self doubt

admin
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 200
Age : 23
Date d'inscription : 23/07/2015
Éveillé






Mer 23 Mar - 18:20

Coucou, bienvenue par ici ♥

(salut c'est moi qui t'ai coupé l'herbe sous le pied avec Oshino Ougi pour un autre de mes comptes, sorryyyyy ;; )

J'aime beaucoup le caractère d'Ezer en tout cas, et j'approuve totalement ton choix d'avatar. Il nous faudra des liens. Bon courage pour la fin de ta fiche, n'hésite pas à te tourner vers nous si jamais tu as des questions c:

_________________

SULLY E. O'CONNOR
And you don't seem the lying kind
A shame that I can read your mind
alcyone // admin
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 4
Date d'inscription : 22/03/2016
Membre






Mer 13 Avr - 21:05

Piou piou !

Je réponds ENFIN ! //Applaudissements, standing ovation, hola de la foule.

Pardonnez moi de ne pas avoir pu répondre avant (enfin techniquement j'aurais pu) Mais je voulais vraiment finir tout, et poster en deux en un ici que j'avais ENFIN FINI ma fiche !
Et donc vous remercier en même temps pour votre très chaleureux accueil, et encore une fois pour votre disponibilité !
(C'était " Comment éviter le double post", Par Lady.)
Du coup merci à touuuuus/tes ! :D
J'espère que ma fiche n'aura pas d'incohérences et si c'est le cas, surtout ne pas hésiter à me le dire !! :O Je corrigerais tout ça illico !


Je me permet de répondre personnellement a Sully : Merci pour tes compliments sur ma fiche (pas finie ) et Bien sur qu'il nous faut des liens ! Je veux des liennnnns! \o/ ~♪
Et surtout ne t'inquiète pas pour l'avatar c'est moi qui n'ai pas regardé du tout, et puis j'adore VRAIMENT beaucoup ce que tu as fait (car je suis passée sur la fiche, évidemment :3). et que je veux un lien. :')

Du coup merci encore ! >o<

_________________
Want a spank, honey ?


"I'll write in #58ACFA ♥ "
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 262
Age : 24
Date d'inscription : 10/02/2015
Éveillé






Dim 24 Avr - 13:14

Hello ♥
Désolée pour l’attente je m’occupe de toi tout de suite !

Déjà j’aime beaucoup Ezer, elle est très cool cette gamine et j’ai hâte de voir les ravages qu’elle va faire à Babylon ;D
Sinon y a quelques points à modifier au niveau de ta fiche avant de pouvoir te valider.

▬ Au niveau de la magie, c’est correct mais un peu incomplet pour l’enchantement qui crée de la matière virtuelle pour l’agrandir. Si elle fait juste ça, son corps ne grandit pas normalement et ne sera du coup pas fonctionnel. Si tu pars sur un enchantement, il faudrait juste préciser que l’enchantement se superpose à la réalité pour la remplacer temporairement et entièrement (son corps entier est remplacé par l'enchantement, plutôt qu'étendu par l'enchantement). (tu peux jeter un oeil à la fiche de diraxy qui utilise aussi ce genre de magie si tu veux un exemple :3)

▬ Ensuite c’est au niveau de l’histoire où il y a quelques détails à modifier.

Tout d’abord, on ne peut pas sentir le mana ambiant, la seule façon de “comprendre” qu’il y a du mana dans l’air c’est de tracer (ou de sentir) un motif, de remarquer qu’il réagit et donc d’en déduire qu’il y a une certaine concentration de mana dans l’environnement ambiant. Sans ça, il est impossible de remarquer qu’il y a du mana quelque part.

Ensuite à un moment tu parles d’un enchantement qui n’a pas marché sur les doigts de ta perso et qui les a rendu inutilisable pendant le temps de l’enchantement, mais en réalité si l’enchantement foire il est vraiment super simple de briser l’enchantement pour l’annuler, il suffit de créer un contresort ou d'augmenter temporairement sa barrière magique pour dire non à l’enchantement qu’elle a lancé et ainsi l’annuler (le passer en espace non-consenti). C’est quelque chose de très basique en magie, donc l’aubergiste qui l’aide aurait pu le lui expliquer ou elle aurait pu le lire dans un livre, surtout qu’elle étudie sérieusement la magie, donc j’imagine qu’elle a du se renseigner sur ce genre de cas. Après elle aurait pu passer à côté certes, mais c’est peu probable...

Et enfin, un dernier point qui est plus une question de worldbuilding. Ezer s’enfuit sans payer des auberges etc… Mais en vrai à Babylon, c’est pas si problématique que ça, les habitants sont plutôt généreux et sont toujours prêt à aider les arrivants, d’autant plus qu’Ezer a l’air d’être dans le besoin. Après évidemment, c’est une généralité, il peut y avoir des aubergistes plus pingres que d’autres, mais globalement les gens sont plutôt généreux. Ensuite, Ezer peut ne pas être au courant de cela et se voir comme une voleuse, alors qu’en vrai les gens ne la considèrent pas du tout comme ça, mais comme elle vient d’arriver elle peut ne pas s’en rendre compte en gardant ses réflexes “terriens”. Enfin voilà, du coup faudrait modifier soit plus globalement, soit en précisant tout bêtement que c’est bien son ressenti à elle :3

Voilà voilà, après ces quelques modifications, ça devrait être tout bon ;D
Bon courage du coup ! ♥

_________________
Aksel Sørensen
Un sourire sur les lèvres
Chupp / Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://www.chupp.fr/
avatar
Messages : 200
Age : 23
Date d'inscription : 23/07/2015
Éveillé






Sam 18 Juin - 18:48

Yop, juste pour prévenir que par souci de clarté, on repasse la fiche en "En Cours" en attendant les edits. Pense à rechanger l'icon pour la remettre en "Check Point!" une fois les modifications faites s'il te plaît ♥

_________________

SULLY E. O'CONNOR
And you don't seem the lying kind
A shame that I can read your mind
alcyone // admin
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé







Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Escapism :: IDENTIFICATION :: Dossiers d'Avalon-