Majikku no Jutsu [PV Crystal]
avatar
Messages : 26
Age : 20
Date d'inscription : 29/12/2015
Éveillé






Ven 8 Jan - 19:13

Arpentant la grande ville de Babylon, c’était la première fois que je me rendais au dojo. Bien sûr, depuis mon arrivée, j’avais entendu parler de cet ancien établissement ayant su traverser les âges et former toutes sortes de mages aux arts du combat. Des arts, que j’imaginais bien différents de ceux qui m’avaient été instruits. Me mêlant à la foule, je n’hésitais pas à caresser de ma queue les passants, avant de disparaitre comme un courant d’air dans le courant de circulation. De brèves interventions qui viendraient alimenter ma légende, si toutefois quelqu’un la connaissait. Sinon, ce n’était pas grave, cela me distrayait de les taquiner sur la route. En chemin, je remettais en place plusieurs fois mes longs cheveux écarlates, qui venaient eux aussi me distraire, en me chatouillant le visage sous le vent. Un instant, je me demandais si je ne devais pas les couper, par soucis de praticité. Puis, les libérant de mes doigts en forme de ciseaux, je les laissais repartir à leur gré. Même si cette apparence m’appartenait à l’heure actuelle, je n’avais pas spécialement envie de m’y habituer. Hors, commencer à le traiter avec soin, était une preuve que je tanguais du mauvais côté. Ce n’était qu’un corps d’emprunt. Oui, il fallait que je me répète cela. Après tout, n’était-ce pas le but de ma venue au dojo ? Découvrir un moyen de récupérer mon corps original, mon allure d’antan. Foulant le petit escalier qui menait au pourtour du dojo, là où un parquet couvert et entretenu fit raisonner mes pas. Point de talon pour un fier explorateur tel que moi, mais je m’étais laissé aller en voyant ces bottes l’autre jour dans une vitrine de magasin. J’avoue, j’aimais entretenir un minimum mon look. Et il m’était difficile de porter les mêmes fringues qu’avant, à cause des proportions… Nager dans mes vêtements n’était pas très à l’aise. Soit, je conviens que je commence peut-être à prendre trop goût. Et cette coupe de cheveux alors, je me la fais ou pas ?

La structure en bois du dojo grinça sous le frottement entre l’une de ses portes et son sol. Ce doux son mélodieux m’avait manqué. Les dojos dans lesquels j’avais pratiqué autrefois, étaient généralement des gymnases réaménagés. Mais j’avais eu l’occasion de m’entrainer une fois dans un véritable dojo traditionnel. Cette sensation dans mon cœur était plus que de la simple nostalgie, j’appréciais déjà cet endroit. Il avait quelque chose. Quelque chose qui le rendait… Vivant. De l’entrebâillement de la porte surgit un jeune homme qui s’exerçait d’une main à la magie. Très concentré, il me croisa sans me remarquer. Etais-je si invisible que cela ? Cela ne m’étonnait guère, dans mon kimono traditionnel et avec ces longues manches recouvrant mes mains, je devais paraitre comme un élément du décor. Aussitôt, je m’engouffrais à l’intérieur du bâtiment, prenant le temps d’enlever précautionneusement mes bottes à l’entrée. Voyons, les bonnes manières avant tout. Ensuite, j’arrivais au niveau des tatamis. De là, je ne distinguais pas la moindre personne dans la pièce. Mais de nombreuses portes coulissantes permettaient de se rendre compte qu’il y avait d’autres pièces juxtaposées, et donc, de potentiels autres personnes. Assez heureux du silence ambiant, je profitais une poignée de secondes supplémentaires d’être l’unique personne dans la salle. Je rompais, ensuite, ce calme en appelant à la présence d’un quelconque être, habitant les lieux en ce moment. « Y a quelqu’un ? » Je ne voulais pas être indiscret en ouvrant les portes adjacentes, si bien que j’attendis patiemment au beau milieu de la salle. J’espérais trouver le responsable du dojo, afin de lui exposer mon problème et lui quémander son aide. Néanmoins, je m’étais attendu à la possibilité que le Maitre soit en séance, occupé par d’autres tâches ou absent, et un de ses disciples instructeur pourrait faire l’affaire.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 5
Date d'inscription : 30/12/2015
Éveillé






Sam 9 Jan - 12:59

Crystal était allongée sur le dos au milieu du tatami de la grande salle centrale (qui était donc grande et centrale, oui). Et elle regardait calmement le plafond, analysant les motifs de sakura dont il était couvert. Elle aimait bien se poser là après les cours, ça la détendait (et ça lui évitait de devoir se mêler à ses élèves à la sortie - elle préférait rester à l’écart). La sensation d’être la seule âme qui vive au milieu de cette immense pièce la mettait assez systématiquement dans un état de sérénité enivrant.

Elle ferma les yeux et effectua une série de grandes respirations. Le cours d’aujourd’hui avait été une exploration des avantages et inconvénients de l’utilisation de pouvoirs par rapport à la magie ordinaire en combat magique. Elle se savait compétente, et ne doutait de sa capacité à enseigner, mais ce chapitre particulier des rouleaux du dojo la mettait toujours un peu mal à l’aise - étant dotée d’un pouvoir particulièrement dénué d’intérêt au combat, elle basait la plupart de ses techniques personnelles sur son Talisman de transformation et de petits sorts d’assistance. C’était généralement suffisant pour faire face à ses élèves, pour la plupart moins expérimentés et moins entraînés qu’elle... mais c’était loin d’être suffisant dans l’absolu. Son style contenait beaucoup trop de vulnérabilités à son goût.

Elle roula sur le côté pour faire face à la porte d’entrée. Ces réflexions n’avaient aucune importance. Si ce dojo enseignait des arts de guerre magiques, ce n’était pas pour préparer ses élèves à une hypothétique guerre - c’était juste pour les rendre plus aptes à se défendre. Et Crystal était largement apte à se défendre.

“Y’a quelqu’un ?”

Elle se redressa. Quelqu’un d’autre était entré dans le dojo. Vraisemblablement quelqu’un de nouveau. Crystal se mit à genoux, épousseta un peu son kimono bleu aux motifs de flocons de neige, et répondit d’une voix qui se voulait plus assurée qu’elle ne l’était.

“Je suis dans la salle centrale !”

A quel genre de personne allait-elle avoir à faire ? Dans tous les cas, elle devait prendre soin de l’accueillir convenablement, en tant que maîtresse du dojo.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 26
Age : 20
Date d'inscription : 29/12/2015
Éveillé






Sam 9 Jan - 22:38

Après un léger silence, une voix s’éleva de l’autre côté des panneaux de bois. Immédiatement, je sentis un poids s’alourdir dans mon cœur et je soufflais pour expirer l’air en trop de mes poumons. En franchissant cette porte, j’étais conscient que j’allais devoir parler d’un sujet personnel, mais me retrouver devant le fait accompli, me rendait nerveux. Un instant supplémentaire, je fermais les yeux en approchant de la porte. J’analysais la voix que j’avais entendue. Féminine, claire et directe. Quelqu’un d’assez confiant dans ses capacités, vraisemblablement. En repoussant le panneau de bois, j’ouvris les yeux sur la nouvelle salle qui s’offrait à moi. Elle était bien plus spacieuse que la première et certainement la pièce centrale du dojo d’après sa structure. Au centre, assis sur les tatamis rouges, se tenait une femme. Etant la seule personne en présence, je jugeais qu’il devait s’agir du Maitre des lieux… En l’occurrence, la maîtresse. Un rictus de surprise me vint, lorsque je remarquai que c’était la première fois que je croisais une femme élue au rang de Maître. Mon rictus se transforma en un sourire sincère et je venais m’agenouiller à un mètre d’elle. Indéniablement, nos regards se croisèrent et si j’étais resté silencieux jusqu’à maintenant, il était temps de lui expliquer la raison de ma venue. Mais d’abord, saluons-la avec les honneurs. Je m’inclinais respectueusement, me donnant ainsi le temps de réfléchir à mes mots, puis en me redressant, j’initiais la conversation.

-Maître, mon nom est Rey. Ceci n’est pas ma forme d’origine, j’ai été piégé dans ce corps à la suite de l’une de mes expéditions. Et je recherche désespérément un moyen de retrouver mon apparence originale. Si les premiers mots avaient eu du mal à sortir naturellement, les suivants furent moins durs et je me détendis un peu plus à mesure que je parlais. J’ai entendu parler de ce dojo de magie et bien que j’avoue ne pas savoir exactement ce que vous y enseignez, j’ai pensé que vous seriez capable de m’aider. Pour être exact, je recherche un sort d’altération qui m’offrirait la possibilité de revenir sur mon erreur passée. Tout était dit… Ou presque. C’est pourquoi, j’aimerais vous affronter en combat singulier. Si je gagne, vous m’apprendrez le sort d’altération. En revanche, si vous gagnez, vous aurez le droit de me demander ce que bon vous semblera.

Mon regard se fit plus déterminé que jamais. Je serrais avec poigne les pans de mon kimono, dans l’attente de sa réponse. Le sien était digne d’un sensei. D’un bleu splendide et pur, avec des motifs de flocons de neige qui venaient renforcer ce côté de pureté. Elle m’avait l’air d’être une personne sage. Je me demandais encore pourquoi je la défiais en duel. Etait-ce exclusivement de l’orgueil ? Celui de ne pas se faire aider gratuitement. Ou était-ce simplement pour connaître mon niveau par rapport à un ixième dojo ? Je n’en savais rien. Et je me sentais mal d’imposer mes conditions à une personne que je ne connaissais pas. Dans cet affrontement, elle n’avait rien à vraiment y gagner. Elle pouvait très bien refuser ou me convier à sortir. Néanmoins, si la première proposition me semblait plausible, la seconde l’était moins à première vue de la demoiselle. Mes mains se resserrèrent un peu plus dans l’attente du verdict, tandis que je scrutais les prunelles améthyste de la tenante en chef du dojo.
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé







Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Escapism :: BABYLON :: Quartier Ouest :: Dojo-