Elena Dvorak - Catch me if you can
avatar
Messages : 9
Age : 23
Date d'inscription : 02/01/2016
Brisé






Lun 4 Jan - 21:34

Elena
"Du moment qu'une seule personne y croit n'importe quel rêve peut se réaliser."
Nom complet ▬ Elena Dvorak

Surnom ▬ Ele' ou Eli'

Age ▬ 23 ans

Nationalité ▬ Tchèque

Sexe ▬ Féminin

Occupation(s) ▬ Historienne et mécano à ses heures perdues.

caractère
Gamine, enfantine et véritable garçon manqué, voila comment se résume le mieux Elena au premier abord. Un poil froide, complètement indifférente à presque tout, ne souriant quasiment pas. C'est ce que l'on dirait si on la connaissait un peu mieux. Aucun effort niveau vestimentaire, ne parlons même pas du look en général. Cheveux attachés à peu près n'importe comment tant que cela ne la gêne pas des le matin. Elena n'a jamais vraiment prit le temps de prendre soin d'elle, chose bien futile à ses yeux. Exigeante, juste, la jeune femme sait ce qu'elle veut, quand elle le veut.
Pouvant paraître beaucoup trop inaccessible ou bien chiante, son véritable caractère est pour le moins caché derrière une épaisse carapace renfermant bien des cicatrices. Elle prétend ne s’intéresser à personne, ne cherche pas d'amis et encore moins à aider son prochain. Mais au fond d'elle, si il y bien une chose dont elle a besoin c'est probablement d'amis et d'attention. Malgré toutes les barrières qu'elle s'impose, et qu'elle impose aux autres, elle voudrait une chose si simple mais impossible à avoir a ses yeux, des amis, des gens sur qui compter. Elena n'est pas du genre à confier ses problèmes, mais elle voudrait beaucoup venir en aide aux autres sans le montrer. Amour vache, besoin de tendresse, elle ne fera jamais le premier pas et considère le monde entier comme un adversaire, comme un ennemi unique. Cependant, une arme existe pour calmer toute cette rage accumulée en elle depuis des années, une arme capable même de la faire pleurer, elle qui s'est promise de ne plus jamais le faire...
Et il s'agit d'un simple câlin, probablement l'une des rares chose qui lui fasse encore plaisir. Elle peut littéralement se tétaniser pendant cet instant et même quelques secondes après. Bien évidemment, vu sa nature méfiante elle ne vous laissera pas l'approcher facilement.

avalon et la magie
Statut ▬ Brisé

Altéré ? ▬ Oui

Arrivée sur Avalon ▬ A ses 17 ans, en plein été bien chaud, elle voulait simplement disparaître de sa ville et se retrouva alors à Avalon.

Présence sur Avalon ▬ Elle n'a jamais vécu a Avalon, faisant simplement des aller-retour à l’époque. A présent elle hait ce monde plus que tout et tout ceux qui y résident, vivant uniquement sur Terre. Un jour elle voudra retourner la bas pour régler les comptes ou trouver un sens à sa vie.

capacités
Sting - Depuis sa rencontre avec l'Ensemenseur, Elena a été Altérée sans vraiment le savoir. Son pouvoir possède deux effets : d'une part, il lui permet de développer des immunités (vaccins) de plus en plus fortes à tout ce qu'elle rencontre ; d'autre part, il lui permet de partager temporairement l'ensemble de ses immunités avec autrui par simple contact physique en stimulant le système immunitaire (le partage est automatique, invisible, indolore et ne dépend pas de sa volonté). Ce pouvoir est particulièrement utile pour traiter les maladies infectieuses, car il est généralement beaucoup plus efficace qu'un vaccin ou des antibiotiques (à condition qu'Elena ait eu le temps de développer l'immunité, mais cela prend rarement plus d'une heure). Cependant, il possède un effet secondaire particulièrement gênant : Elena développe également des immunités aux organismes des gens qu'elle touche, immunités qu'elle peut alors leur transmettre (en particulier lors de contacts prolongés). Ces immunités peuvent provoquer des réactions auto-immunes particulièrement dangereuses. Elena s'est rendue compte bien trop tard de cette Altération et c'est pourquoi elle évite maintenant de trop se lier aux gens, pour ne pas risquer de leur faire du mal à la longue.

Tir - Depuis sa jeunesse Elena avait commencée le tir comme un sport, puis comme activité régulière. Elle pensait même pendant une époque rentrer dans la police et avait fait quelques championnats de tirs. Mais avec la disparition d'un être cher tout à changé. Elle ne tir aujourd'hui que pour ne pas perdre la main.

Mécano - Unique enfant du semblant de famille qu'elles étaient avec sa mère malade, elle a du se débrouiller assez tôt pour apprendre à réparer et bricoler les choses. N'ayant pas les moyens d'acheter du neuf, elle se dépatouillait comme elle pouvait pour aider sa mère seule, c'est peut être aussi une des raisons qui l'a poussé à devenir ce qu'elle est, un garçon manqué.

histoire
Maman - Tu m'as mise au monde voila maintenant un certain temps, tu te souviens? Tu me racontais que c’était le plus beau jour de ta vie, dans cette petite banlieue de Prague, ce 15 Janvier 1987. Cet homme que j'aurais du appeler Papa t'avais laissée depuis que tu étais tombée enceinte, mais toi maman, tu as voulue me garder. Tu disais qu'il n'y avait personne d'autre hormis mamie ce jour là dans cet hôpital à t'attendre, tu souffrais beaucoup, je te faisais mal, la naissance à du être particulièrement compliquée, mais toi tu as combattue, comme une guerrière, tu n'as pas hésité une seule seconde disait mamie. Tu as même payée de ta santé pour m'avoir, je ne sais quoi dire, hormis un merci.

Enfance - Je ne me souviens malheureusement pas de tout, mes premiers souvenirs remontent à cet appartement aux murs lépreux dans lequel nous habitions. Tu t'occupais vraiment beaucoup de moi. Je me souviens encore de ton sourire, des efforts que tu entreprenais pour nettoyer notre chez nous le plus possible, tu étais maniaque, et malgré tes difficultés pour te déplacer même avec ta béquille, tu répondais toujours par un oui à mes caprices de fille unique gâtée. Il pleuvait, il neigeait, tu m'accompagnais toujours en promenade. Tu m'accompagnais à l’école et m'aidais pour mes devoirs chaque soir, alors que le vieux médecin te disait que tu devais te reposer. Tu n’étais pas une femme rancunière, tu parlais volontiers de papa en me disant toujours de ne pas l'en vouloir, si il est partis avec une autre c'est qu'il avait ses raisons. Je ne comprenais pas, mais je respectais tes paroles.

Adolescence - Durant ma scolarité, tu as toujours été ma plus grande alliée, tu t'occupais toujours bien plus de moi que de toi-même... Nous survivions comme nous pouvions avec les aides que tu recevais, nous n’étions pas riche, mais toutes les deux nous étions heureuses! Cependant au fil des années, je n’étais pas si dupe que ça, je voyais ton état empirer, je t'ai vu passer plusieurs stades avant de perdre complètement l'usage de tes jambes, celles que tu utilisais tant pour nos promenades. Mais malgré tout tu disais que tout allait bien. Mais un nouveau malheur arriva, nous perdions mamie. Elle était adorable, une vraie grand mère qui me gavait toujours de nourriture et appelait tout les jours pour voir si nous avions besoin de quelque chose, et que l'on réponde oui ou non, elle essayait de venir chez nous malgré son âge avancé pour nous rapporter des choses. Je ne peux pas dire que je l'aimais, car je l'aime encore, et tant que mon cœur battra je me souviendrais d'elle. A sa mort elle nous avait laissée tout son peu d'argent qu'elle avait. Tu aurais pu te soigner avec cet argent maman, mais non, j'avais beau insister, tu m’énervais, tu disais toujours qu'il valait mieux mettre cet argent de coté pour mes études, tu étais particulièrement têtue et moins encore trop jeune pour être reconnaissante.

Déclic - C'est vers mes 17 ans, un été bien chaud je m'en souviens encore, je te disais de ne pas sortir vu ton état et je faisais régulièrement les courses, que tout avait basculé. Plus le temps passait et plus ma vie devenait rapide. Un drôle de sentiment m'envahissait et quelque chose se réveilla en moi, puis d'un coup cet endroit, Avalon, ces gens? Ce pouvoir? Waouh, qu'est qui m’étais arrivée? Je me croyais comme dans les contes populaire que tu me lisais. J'ai pu obtenir des explications et faire des rencontres uniques. A mon retour, lorsque je t'avais expliquée ce qui se passait, tu souriais comme d'habitude, tu ne m'as pas dis que je racontais des bêtises, tu étais surprise, mais ta confiance en moi te poussais même à m'encourager, à me rendre dans ce monde meilleur que le notre que tu disais. Mes allers étaient rares, de plus en plus rare au fil du temps. Etre dotée d'un pouvoir et voyager à Avalon est quelque chose d'extraordinaire je vous l'accorde, mais est-ce que beaucoup de gens échangeraient leur mère, leur unique famille contre un pouvoir? Pour ma part non, tu étais tout pour moi maman, ton état m’inquiétais bien plus qu'autre chose. Il se dégradait, mais toi tu gardais ce beau sourire toutes ces années.

Brisée et maudite - Je me changeais les idées en bricolant à la maison tout ce que toi tu ne pouvais faire, tu ne bougeais à présent que très rarement du lit. Contre ma volonté tu m'avais inscrite à un club de tir. Je m'en contre fichais, mais au fil du temps, on me disait que je n’étais pas mauvaise du tout et que mes progrès étaient vraiment impressionnants, je me suis faite remarquée et j'ai pu participer à des concours. Jamais je n'oublierai à quel point tu t'excusais de ne pouvoir assister à ces derniers. Mais qu'importe, le regard que tu posais sur moi, remplis de fierté, était pour moi le plus beau cadeau que j'obtenais. Combien de fois tu disais que je pourrais devenir policière? Aider les autres, les plus faibles! C’était bien toi ça, trop gentille...
Je ne me souvenais même plus de ma dernière visite a Avalon, les jours passaient, la vie continuait, nous ne pouvions pas nous plaindre, certaines personnes dans le monde étaient dans de bien pires situations que nous. Un toit, de quoi manger, de quoi se chauffer, la situation n’étais pas mauvaise. Mais le destin est capricieux et tout fait ce qui lui plait quand il en a envie.
Tout d'abord je perdis mon pouvoir, je ne comprenais pas vraiment, qu'est qui s’était passée? Était-ce a cause du fait que je ne sois pas retournée à Avalon depuis longtemps? Peut-être, mais cela ne me dérangeait pas plus que ça, j’étais deja bien trop occupée et je ne l'utilisais pas en dehors de mes rares visites à Avalon. Une chose bien étrange allait cependant se produire, une rencontre assez inattendue je dois dire, quelque chose qui me fit peut-être du bien. Je me souviens encore de ce jour étrange dans la rue ou un mystérieux homme m’arrêta pour me demander une information sur Prague. Il ne semblait pas vraiment venir du coin, ça devait être un touriste, lui expliquant comme je pouvais ou il devait se rendre il m'observait toujours droit dans les yeux. Sa réaction était étrange, il me remercia simplement en me serrant la main puis repartis d'un air décontracté. Je ne saurais dire ce qui venait de se passer, mais je me sentais bien, je me sentais heureuse d'avoir pu aider!

Les jours suivaient se passaient comme une routine plutôt agréable, je ne sais pas si c’était ma bonne humeur, mais tu semblais aller mieux maman, peut-être la période qui voulait ça? En tout cas j’étais herseuse de pouvoir te voir marcher à nouveau bien qu'encore très faible, mais tu donnais une impression de véritable guerrière, tu te battais contre ton mal et tu semblais même avoir l'avantage! Le médecin qui venait te voir régulièrement était lui aussi stupéfait, il ne comprenait pas, pour lui tes résultats étaient comme un miracle! Pour moi, je me disait que depuis la perte de mon pouvoir tout semblait aller mieux, si j'avais su comment faire je l'aurais rendu immédiatement, ta santé n'as pas de prix pour moi. Mais voilà à peines quelques semaines plus tard que tout changea brusquement et que t'as du reprendre ta place dans le lit...
Tu toussais beaucoup ce soir-là maman, j'avais un mauvais pressentiment et je craignais deja le pire. Me précipitant dans ta chambre je me souviens encore que tu m'appelais. Une nouvelle fois tu gardais le sourire malgré tout, et tu t’étais même redressée pour me demander un câlin. Ils devenaient de plus en plus rares, et je ne voulais pas te forcer à en faire. Mais toi, tu voulais, si cela pouvait t'aider d'une façon quelconque, pas comme ces médicaments qui ne t'ont jamais aidés. Je posais mes mains sur toi et toi tu me chuchotais. "Quoi qu'il arrive Elena, n'oublie jamais qui tu es, ne change pas, le monde est beau, tu rencontreras beaucoup de personnes qui..."
Et ce fut tes dernières paroles, tu commençais à tousser anormalement, et moi je devenais tétanisée, tétanisée de peur de te perdre. Toutes nos émotions, nos joies, nos peines m'envahissaient, je ne pouvais pas bouger jusqu'au moment ou tu arrêtas de tousser, et un sentiment terrible m'envahit alors. La peur traversait mon corps, de haut en bas elle semblait monter comme la lave remontant un volcan, mon rythme cardiaque s’accélérait, je ne pouvais pas te lâcher, la course effrénée de la peur montait, elle montait, franchissant toutes les barrières de mon corps, avant de m'atteindre de plein fouet. Je ne saurais te dire quel expression j'avais lorsque je te relâchais en te reposant dans le lit. Tu ne donnais plus aucun signe de vie, plus aucune respiration, bon sang non, les yeux fermées, et la bouche également tentant de prendre ce fameux sourire que tu avais gardée depuis toujours. Quant à moi maman, j'explosais, les larmes coulaient de mes yeux, je ne pouvais plus rien arrêter, mon chagrin était grand, j’étais effondrée, détruite, je venais de perdre ce que j'avais connu de mieux dans ce monde, je venais de te prendre la vie?! Non maman, pitié reviens, pitié je te ferais à manger, je te lirais des bouquins romantiques que je haïssais tant, je te raconterais toutes les nouveautés et les ragots que j'ai pu entendre, maman, maman revient, regarde j'ai même réparée ta chaise roulante, il me faut ton avis dessus, je t'en prie reviens moi, je n'ai pas voulu de ça! Je ne voulais pas! Je suis...
Perdue. Comment pourrais-je vivre sans toi à mes cotées? Toi tu étais la couchée devant moi, avec cet ultime effort pour essayer de me sourire, même dans la souffrance tu voulais donc me laisser une belle image de toi.

La fin n'est que le commencent d'une chose nouvelle - A ton enterrement nous étions peu, très peu, hormis le prêtre, la concierge de l'immeuble, sa fille et moi, il n'y avait personne, tu n'as pas d'amis ou du moins tu n'en avais plus, tu concentrais toute ton énergie uniquement pour moi et pour personne d'autre. Maman tu as été une belle fleur durant toute ton existence, tu étais resplendissante, j’étais responsable de tes problèmes de santé survenus lors de ton accouchement, mais toi tu t'en fichais. Au fil des années tu perdais tes couleurs, tu perdais tes pétales, tu fanais, mais jusqu'à ton dernier souffle tu t’étais battus. Je t'en fais la promesse maman, je finirai mes études, et peu importe ou tu sois, tu pourras être fière de moi. Je ne t'oublierais jamais maman, de toi je garderais toujours le meilleur, mais surtout ton magnifique sourire. Merci d'avoir été, je ne suis pas triste que tu ne sois plus, mais je te suis reconnaissante que tu étais. Je t'aimerai toujours.
- Elena

Solitude - Des années sont passées depuis cet événement et ce n'est que maintenant que je décide de sortir toutes ces lettres a nouveau afin d'en ajouter une dernière. Je n'ai pas changée, je parais toujours plus jeune du haut de mes 1m68, j'ai 23ans et je n'ai cesser de penser à toi durant tout ce temps. Je suis diplômée, j'ai enfin une licence d'histoire, j'ai également une licence de tir et je peux me procurer une arme légalement. Qui sait peut être que je deviendrais ce que tu voulais, policière, pour aider mon prochain. Mais j'ai réfléchis, pour le moment une autre tache m'attend maman. Je vais utiliser toutes mes compétences pour comprendre, apprendre tout ce que je peux sur cet endroit ou j'allais en étant ado' Avalon. La-bas il y avait de la magie, et peut-être que je pourrais te ramener? Peut-être que tout nos soucis sont venus de la bas, alors je te promets de découvrir la vérité, et sache le, que je laisserai personne se mettre en travers de ma route. Je pousserai mes recherches et trouverai un moyen d'y retourner. J'ai également compris une chose, j'ai côtoyée bien des personnes dont certaines malades, je ne sais pas si j'ai un ange gardien ou alors quelque chose qui vient de ce monde magique, mais j'ai l'impression de guérir les gens sur le court terme, mais de devenir une véritable faucheuse sur le long, j’évite le contact avec les autres du coup. Au début ils se sentaient tous mieux sans exception, pourquoi est-ce que cela ne fonctionnais pas avec toi? Bref. Je laisse notre petit appartement à la concierge. Ce soir je quitte la ville, je vais voyager un peu avant de revenir, mais je te promets de le faire.
Adieu.

pseudo ▬ Hunter/Equinoxe
age ▬ 22 dans six jours '_'
avatar ▬ Enamoto Takane
pokemon préféré ▬ Drattak
comment avez-vous trouvé le forum ? ▬ J'ai vu votre demande de partenariat sur un forum et me voila 8D
des suggestions ? ▬
Nah '_'

 
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 140
Age : 23
Date d'inscription : 07/02/2015
Éveillé






Mer 6 Jan - 22:30

Hello & (re)bienvenue sur le forum!

Voilà comme je t'avais dit sur la CB on a discuté de ta fiche avec le reste du staff, et s'est rendus compte qu'il y avait un petit quelque chose qui clochait. En fait, ton pouvoir ne va pas pouvoir fonctionner de cette façon là.

Il n'y a pas vraiment de force "vitale" à proprement parler sur Escapism vu que c'est plus un concept qu'autre chose, du coup Elena ne peut pas vraiment drainer la force vitale des autres. Mais on en a beaucoup discuté entre staffiens et on en est venus à une petite proposition pour ton pouvoir: en gros, Elena serait capable de développer des immunités (semblables à des vaccins) à à peu près tout ce qu'elle rencontre, que ça soit maladies ou - dans le cas qui t'intéresse - gens. Elle peut également transmettre ces immunités aux autres pour soigner des maladies infectieuses, la raison pour laquelle l'Ensemenseur lui aurait donné ce pouvoir, car bien que ça soit un petit enfoiré il n'est pas non plus du genre à tuer des gens pour le plaisir. Et pour coller à ton histoire, on a aussi pensé à ce que le pouvoir soit son propre effet secondaire, qui en gros ferait d'elle une sorte de "poison" pour les gens qu'elle fréquente trop souvent : en les touchant, elle leur transmettrait temporairement son immunité à eux-mêmes et provoquerait des réactions de défense auto-immunes potentiellement dangereuses à la longue. Et pour le cas de sa maman, on s'est dit que sa maladie pourrait être un lupus en phase terminal - combiné au pouvoir d’Elena, ça fait un cocktail de réactions auto-immunes horriblement efficace.

Oh, et dernière petite note: le pouvoir de l'Ensemenseur ne provoque pas vraiment "d'effet" secondaire notable, du coup il peut carrément t'implanter un pouvoir sans vraiment que tu t'en rendes compte.

Voilà voilà, du coup dis nous si ça te va, si ce n'est pas le cas, on essayera de revoir ça avec toi :3

_________________
luca emilio aldena
You don't get what all this is about
You're too wrapped up in your self doubt

admin
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 9
Age : 23
Date d'inscription : 02/01/2016
Brisé






Sam 9 Jan - 17:25

Merci pour les remarques! Du coup, j'ai tenté de corriger autant que possible, et j'ai édité le pouvoir, ainsi que la dernière partie, j’espère que ça ira mieux :)
Pardon du temps que j'ai mis pour la correction.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 200
Age : 24
Date d'inscription : 23/07/2015
Éveillé






Dim 10 Jan - 12:54

Coucou ♥ merci pour les modifications apportées, c'est parfait !
J'ai le plaisir de te valider, amuse-toi bien c:


Bienvenue à Avalon

Bravo, ta présentation est validée ! Tu peux désormais te lancer sans retenue dans l'exploration d'Avalon. Commence par aller recenser ton avatar et, si tu le souhaites, l'occupation et les compétences de ton personnage.

Une fois que c'est fait, commence par faire le tour de la section de gestion des personnages : tu pourras y créer ta fiche de relations, ta fiche de RP, et la fiche d'évolution de ton personnage.

Si ton personnage est un pensionnaire de l'Orphelinat, poste dans le listing des chambres pour qu'on lui attribue une chambre ; s'il habite à Babylon même, n'hésite pas à venir compléter notre liste des habitations (inrp, tu peux demander un logement à l'Office du Tourisme ou au Quartier Général, ou bien en trouver un par toi-même et t'y installer arbitrairement). Enfin, si ton personnage est un commerçant établi à Babylon, viens le recenser dans la liste des échoppes du Quartier Commerçant.
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé







Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Escapism :: IDENTIFICATION :: Dossiers d'Avalon :: Préfaces-