Eliyant • Tout les rêves ont un prix
avatar
Messages : 20
Date d'inscription : 03/01/2016
Éveillé






Dim 3 Jan - 13:18











E L I Y A N T

21 ans • anglais

éveillé • altéré


Surnommé H O O K

a Avalon depuis peu

il essaie de se trouver une place



il vit partout, nulle part

Terrakinésie • Hemokinésie


Terrakinésie : Une capacité. Un simple pouvoir qui peut faire faner les joies, donner des regrets et une colère flamboyante si le contrôle n'est totale. Peut-être n'est-ce qu'un corps éthéré pas assez puissant, mais suffisamment pour provoquer quelques petites secousses, seulement à la terre meuble ou de simples graviers. Laissant une simple cicatrice terrestre, creusant son propre tombeau. Eliyant, il sait ériger des remparts autour de son être seulement si c’est fait de terre ou de pierre, rien de trop rigide. Pas celles qui atteignent sa taille, mais sans doute assez pour arrêter un projectile. Peut-être, si la charge n’atteint pas les trente kilos à la fois. Ce ne sera peut-être jamais plus.

Hemokinésie : Ce sont les griffes qui enserrent son cœur jour après jour, un pouvoir ne s’accomplissant qu’en se blessant, en faisant surgir cette couleur, ce doux rouge. Une capacité d’un être fait à la plus blanche des plumes. Une pluie de maux pouvant éclore sous les regards des autres. A la vu de son propre sang. Des gestes envolées, et un pouvoir restant à sa proximité. Pouvoir le rigidifié pour en faire une arme, oscillant pour en faire une protection. Elle ne sait durer éternellement. Dix pourcent décanté dans un corps déjanté, à condition de le récupérer. Vingt pourcent pour tituber entre réalité et rêves. Comme l’Escrime, ses gestes sont calculés, pour ne pas laisser son sang devenir irrécupérable. Equilibre présent qui peut facilement vaciller.

Escrime : Eliyant, il sait utiliser une épée depuis son plus âge. Sans doute n'était-elle pas faite de la même façon sur Terre et sur Avalon, mais assurément, il sait s'octroyer le droit de s'en servir comme il le souhaiterait. Il n'y a plus de limites avec une épée. Alors, il emprisonne le corps et l'esprit, il n'y laisse que le sentiment dominant se ronger lui-même et se laisser aller. Il ne sera jamais aussi fidèle que cet art, il ne l'est plus depuis longtemps. Il laisse simplement son instinct le guider, pousser par sa vitesse et son agilité. Sans oublier quelques Charmes posés ici et là, pour affiner sa lame ou se protéger. Il ne sait réellement quel chemin il prend. Peut-être dans la mauvaise direction, ou peut-être dans la bonne. Il a cesser d'y penser, en vérité.


“Un peu de toi est entré en moi pour toujours et m'a contaminé comme un poison. ”
Etre délavé aux douceurs dansantes, fragment d’or à la dévotion lancinante. Eliyant, ce n’est que le fragment d’une âme qui aime, erreur de la nature qui se veut être aimé. Les paupières closent, il se remémore. Il y avait jadis dans ses sourires le délectable sentiment d’illustrer l’inattendu. Visage illuminé se drapant dans les méandres de l’inconnu, balayant consciencieusement les miettes de la société. Parce qu’il était encore un peu jeune, dispensant de ci de là, des ébauches d'avenir pour lui, dont l’obéissance et effort sont aux centres de son devenir, mais dont la prise de conscience est lointaine. Il était là, aux éminentes plaines de richesses colorées, aux promesses d’aventures exaltantes, de paradis à voir, ce beau était caressé par de douces illusions en plaisantes métaphores que ces grands lui susurraient entre leurs rires graveleux. Iris émeraude admirant les passions de leurs vénielles obsessions. Ses cheveux clairs et étincelants baignaient dans les eaux noires, barrière dissoluble.

Mais un brouillard s’était formé, dont la lumière aveuglante était engloutie au fond de la triste réalité. Il n’avait rien fait, il obéissait. Etre chaotique aux exigences impulsives, enfant blafard aux rêves décharnés. Il y avait eu l’incompréhension, puis la colère. Lui ne clamait que la vertu pour les uns, à la liberté pour les autres. Piètre mensonge de son propre égoïsme, souillures mouvante qui ne voyait pas l’ombre du frère qui s’acharnait à arriver à sa hauteur, alors que lui n’avait rien à faire pour y accéder, exigeant que son frère reste avec lui, au damne des autres. Il pensait bien faire, mais il se trompait. Il avait finit par se fanait. Ce qu’il chérissait le plus lui avait tourné le dos. Ce n’est que solitude si profonde qu’il haïssait qui était à ses côtés, derrière ses lèvres closes et les larmes qui n’osent éclore. Il s’est lui-même piégé dans son impulsivité. Si indigeste, labyrinthe d’émotions se tordant dans un macabre cauchemar. Des mots renversés, c’était tout ce qu’il s’était passé et les gestes s’étaient envolés.

••


Alors, il y avait eu une fuite. Ne voulant plus ouvrir les yeux et revoir les nuits enflammées par l’incident d’un, le mutisme de l’autre. Régit par les doutes qui reviennent au galop, par les remords s’intensifiant au fil des heures, d’une horloge qui ne s’arrête pas et d’un sourire qui ne voulait altérer. Il ne savait réellement où il était allait, ne savait pas ce qu’il souhaitait, puisqu’il avait cessé d’espérer qu’on lui donne des ailes pour accéder à la liberté. Mais il se souvient toujours de cet infime tremblement au cœur lorsque, emporté dans une élucubration de curiosité, soumet soudain son regard émeraude à cette silhouette étendue. Si jolie, semblant être une poupée et si fragile à la fois, tranquillisé. Et elle semblait posséder des ailes. Sans doute la raison de sa venue, de s’être approché et d’y être resté. Mais il s’était retrouvé dans une situation inattendue. Éveillé qui ne peut anticiper le cœur même d'un individu et qui pourtant l'aurait tellement souhaiter. Eliyant ne peut voir la haine, l’effroi ou le chagrin à ceux qui n’osent le montrer. A la violence d’un désir, à la conscience brisée, à la rage vrombissante. Au final, il n'y avait eu qu’écume d’eaux et sentiment transformant ses fantaisies chimériques en perles salées sur des paupières closes, fragment d’amertume grondant à force dans son thorax. Encore une fois, tout lui échapper.

••


Les pupilles papillonnent vigoureusement. Ce ne sont que des images, des souvenirs. Mais il ne voulait se rappelait davantage. Il fallait alors revoir un passé, un nom oublié. A travers sa raphaélesque chevelure aux mèches d’or, est orné en silence par des pupilles qui jadis brillait d’un tout autre éclat. Il renaissait, il était un autre, creusant les méandres de ses sentiments au plus profond de lui-même. Incandescence gravée dans ses veines. Eliyant, pauvre pantin écharpé par un passé bien encré, et qui ne daigne leur donne signe de vie. A son père. A son frère. Il s'est fait oublié depuis sa fuite. Ce n’est qu’une belle carcasse emporté dans son déclin, aux lambeaux de la sincérité et aux lèvres étirées. Pauvre enfant à la blancheur d’albâtre et au visage de clarté. Il ne peut que caresser l’espoir, sans en connaitre la peur.

Pourtant, il garde cette énergie intarissable. Il éradique toute mauvaise pensée, malgré son égoïsme. Il ne peut se résoudre contre plaisirs et désirs. Il n’en reste pas moins comme un autre Eliyant. Il est comme un séraphin, dans les pensées et dans l’allure, entouré des cheveux de blé, touché par les baisers d’un soleil caressant sa peau diaphane. Possédant des joies nouvelles face à une bouteille bien pleine, capricieux enfant qui essayent de se trouver une place, connard qui fait toujours payer les autres à  sa place. Entité entière embrasant les autres d’un calvaire ardent en se posant chez eux sans avis aux préalables. Une âme prisonnière et réincarnation de l’esprit, qui vogue et fonde un royaume dans ses propres sentiments invaincus. Ebaucheurs de sourires tendres et langoureux. Eliyant, ce n’est qu’un cœur prisonnier, mais cœur exultant une irrépressible envie de liberté.  

“Le temps ferme toutes les blessures, même s'il ne nous épargne pas quelques cicatrices.”

United Kingdom - Hetalia • Pendulum • 19 ans • quel forum fantastique je suis toute fbjgkhbkjd
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 83
Age : 17
Date d'inscription : 25/12/2015
Éveillé






Dim 3 Jan - 13:28

Coucou ! Très très jolie fiche !
UN UK JE T'AIME FORT

Et surtout Bienvenuuuuuuuuuuuue ! *lance des paillettes*

_________________
Blanche Snow
I burn !
Can't hold me now,
You got nothing that can stop me.
I burn !
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 20
Date d'inscription : 03/01/2016
Éveillé






Mar 5 Jan - 14:30

Merciiiii beaucoup *se met sous les paillettes*
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 57
Age : 26
Date d'inscription : 01/09/2015
Éveillé






Jeu 7 Jan - 13:43

Hello hello~

Je viens te parler de tes capacités, parce qu'on a besoin de quelques clarifications sur leurs fonctionnements et leurs effets.

Déjà, est-ce que ce sont des pouvoirs ou des sorts (de la magie) ? Si ce sont des pouvoirs, on a besoin d'une clarification sur leur origine (si tu préfères ne pas la révéler dans ta fiche, tu peux nous la communiquer en MP bien sûr). Si c'est de la magie, mentionner que ce sont des spécialités de ton personnage aiderait je pense (quitte à dire qu'il les a développés quelque part dans son histoire).

Ensuite, pour la Terrakinésie, en gros c'est une capacité qui crée des parois avec de la terre ou des rochers prélevés du sol, c'est ça ? Le cas échéant, niveau ordres de grandeur je pose un petit bémol : a priori tu ne peux pas briser de sols (par exemple un sol goudronné c'est quasi-impossible, et un sol pavé c'est déjà compliqué) et ce que tu peux soulever est quand même assez limité en termes de masse (clairement tu ne peux pas soulever plus d'une centaine de kilos à la fois, à la louche).
Du coup ça implique que la Terrakinésie marche surtout dans des environnements où la terre n'est pas trop rigide (la terre meuble peut être idéale à manipuler), ou avec des graviers (qui sont clairement suffisamment légers pour être déplacés, et qui ne sont pas attachés au sol). Est-ce que ça te convient ?

Pour l'Hémokinésie, a priori y'a pas trop moyen de contrôler le flux sanguin d'autrui (en tout cas pas en espace non-consenti), c'est trop profond dans la barrière magique pour pouvoir être manipulé (rien ne t'empêche de manipuler ton propre sang, par contre - si tu vois Mirai dans Kyoukai no Kanata, son pouvoir peut être reproduit sur Escapism moyennant quelques ajustements).
Si ce qui t'intéresse c'est la capacité de provoquer des déstabilisations, c'est clairement faisable autrement - par exemple, ton perso peut avoir développé un sort d'illusion ciblant l'oreille interne pour créer une sensation de mal de mer. Si tu veux qu'on y réfléchisse ensemble, n'hésite pas à nous contacter !

Voilà voilà~
Cheers!
Voir le profil de l'utilisateur http://beckyverse.com
avatar
Messages : 200
Age : 24
Date d'inscription : 23/07/2015
Éveillé






Ven 8 Jan - 1:26

Coucou et bienvenue !
merci d'avoir édité pour tes pouvoirs, c'est nickel du coup, je valide ♥


Bienvenue à Avalon

Bravo, ta présentation est validée ! Tu peux désormais te lancer sans retenue dans l'exploration d'Avalon. Commence par aller recenser ton avatar et, si tu le souhaites, l'occupation et les compétences de ton personnage.

Une fois que c'est fait, commence par faire le tour de la section de gestion des personnages : tu pourras y créer ta fiche de relations, ta fiche de RP, et la fiche d'évolution de ton personnage.

Si ton personnage est un pensionnaire de l'Orphelinat, poste dans le listing des chambres pour qu'on lui attribue une chambre ; s'il habite à Babylon même, n'hésite pas à venir compléter notre liste des habitations (inrp, tu peux demander un logement à l'Office du Tourisme ou au Quartier Général, ou bien en trouver un par toi-même et t'y installer arbitrairement). Enfin, si ton personnage est un commerçant établi à Babylon, viens le recenser dans la liste des échoppes du Quartier Commerçant.
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé







Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Escapism :: IDENTIFICATION :: Dossiers d'Avalon :: Préfaces-