Rey Le Chat - Cat, I'm a kitty cat !
avatar
Messages : 26
Age : 21
Date d'inscription : 29/12/2015
Éveillé






Mer 30 Déc - 19:19

Rey
"There is only one Cat"
Nom complet ▬ Rey

Surnom ▬ Le Chat

Age ▬ 18 ans

Nationalité ▬ Français

Sexe ▬ Masculin

Occupation(s) ▬ Explorateur d'Avalon

caractère
En regardant le Chat, vous risqueriez de le trouver… Mystérieux.


"I'm Batman."

Pourtant, quand on creuse un peu, on se rend compte qu’il a juste sa façon d’appréhender le monde.


"No, you don't !"

Tel un vieux loup solitaire, il n’a que faire des autres et ne s’intéresse qu’à ce qui peut lui être bénéfique. Néanmoins, il n’irait pas empêcher quelqu’un de l’approcher, sans pour autant être de bonne conversation. En effet, il parle peu, seulement pour dire ce qui a besoin d’être dit. Et s’il ne tient pas forcément bonne compagnie au premier abord, il ne vous laissera pas tomber si un danger survient et que vous êtes dans le coin. Au fond, c’est quand même un bon loup ce type-là. Sous ses airs de sombre aventurier, votre présence lui fait du bien et il l’apprécie. D’ailleurs, les personnes trop avenantes et câlines le mettent mal à l’aise. En un sens, il n’a pas envie de les repousser et dans un autre, il est difficile pour lui de leur témoigner autant d’affection.


Arg ! Que dois-je faire ???

S’il vous dit que c’est « pas mal », comprenez qu’il trouve ça « bien ». Et tout marche selon ce système avec lui. L’unique exception étant les combats, où toutes ces règles se brisent et il devient bien plus chaleureux, bavard,… Vivant en somme. L’affronter est donc peut-être la meilleure approche pour en apprendre plus sur lui et effacer toute la brume qui entoure son caractère. Toutefois, notre Chat est quelqu’un de difficilement raisonnable. Lorsqu’il a une idée en tête, il la tient jusqu’au bout. Un trait de caractère qui s’est encore plus développé depuis qu’il est arrivé sur Avalon et qu’il a dû s’imposer des règles stricts pour les sorties hors de Babylone. En affaire, c’est  sensiblement la même chose. Il faut être sacrément doué pour lui faire descendre le prix des babioles qu’il peut rapporter, ou alors avoir une patience sans faille qui surplombe la sienne. Ce qui vaut qu’il fasse appel à des marchands de piètre qualité qui se laissent facilement embobiner ou alors, de riches marchands qui dépensent sans compter, pour revendre ses trouvailles.


"I'm only here to steal your money."

Ne voulant pas faire trop de connaissances, c’est par le biais de ces mêmes marchands, qu’il récolte les informations qui l’intéresse, parfois en échange de ses services ou objets. Un troc qu’il juge équitable.

Ce qu’il faut donc en retenir et plus encore :
Solitaire – Aventurier – Egoïste – Peu bavard – Borné – Curieux – Fourbe en affaire – Franc – Loyal – Trop confiant –Patient – Courageux – Réservé en sentiments – Honnête

avalon et la magie
Statut ▬ Éveillé

Altéré ? ▬ oui

Arrivée sur Avalon ▬ Août 2009

Présence sur Avalon ▬ Depuis qu'il a découvert Avalon, Rey ne jure que par cela. Sa vie sans importance semble prendre du sens à ses yeux et il a décidé d'abandonner tout lien avec la Terre dans un premier temps. Malgré son enthousiasme apparent à explorer la grande Babylone et les contrées alentours, il finit par céder et revenir de temps en temps rassurer ses parents, qui pensent qu'il réside sur Paris pour ses études.

capacités


  • Antenne à mana

Hérité d'un de ses parents, ce Pouvoir a la particularité de s'être manifesté à son arrivée sur Avalon, l'affublant d'une queue de Chat d'où provient son surnom. Cette queue fonctionne comme une antenne à mana : plus il y en a, plus elle est longue ! D'où celle-ci ne pouvait pas se manifester sur Terre.

  • Transformation en fille

Un autre Pouvoir malencontreusement survenu. Acquis au cours d’une exploration sur un artefact inconnu, cette transformation n’est absolument pas maîtrisée par Rey. Celle-ci est toujours la même : celle d’une fille. Mais ne permet pas de reprendre son apparence normale. En outre, bien que Rey ne le sache pas, elle s’active uniquement lorsqu’il se mordille la lèvre.


"Pourquoi moi ?!" Il resta dans cette position plusieurs heures avant de se remettre en route comme si de rien n'était.

  • Boost Martial

Cette compétence n'est absolument pas d'origine magique. C'est simplement le fruit de son dur labeur depuis qu'il est tout petit a travailler les arts martiaux. Spécialisé dans le combat à mains nue et se basant sur la rapidité et les acrobaties, il ne dispose pas d'une force brute exceptionnelle et ne maîtrise que les bases des différents styles armés.


Et un high kick dans ta face pour se remettre en jambe ! <3

  • Boost Guard

Rey utilise une panoplie de Charme afin de se renforcer sur différents plan (qu'il appel des Boost parce qu'il trouve ça plus cool). Le premier étant celui de sa résistance avec l'emploie de Charmes ordinaires sur des vêtements conçus pour recevoir le Boost, qui sont placés sous sa tenue pour en maximiser les effets. Lorsque le Charme est activé, sa tenue devient plus difficile à détruire, couper, percer,... pendant quelques minutes. Il porte aussi deux boucles d'oreilles aux effets similaires, qui sont des Charmes pré-chargés, en cas d'extrême urgence et qui renforce la résistance de sa tête lorsqu'ils sont appelés (Bold et Mine).

  • Boost Poing

Du même genre que ses boucles d'oreilles, c'est un Charme pré-chargé dans un bâtonnet qu'il cache dans sa ceinture ou dans ses manches. Lorsqu'il les brise dans ses mains (au moment de frapper au corps-à-corps), ses poings se renforcent et deviennent plus fulgurants et plus résistants.


Pratique pour éloigner les relous.

  • Boost Célérité

Un Charme pré-chargé aussi dans des bâtonnets situés aux mêmes emplacements que les autres. Lorsqu'il les brise, cela permet de renforcer ses muscles et d'acquérir une meilleure mobilité et de meilleurs réflexes (courir plus vite et esquiver plus facilement en somme) pendant un cours laps de temps.


Rix... Je m'appelle Matrix.

  • Boost Bestial

Sûrement le plus puissant de ses renforcements et aussi le moins utilisé en raison de ses effets secondaires. Le Boost Bestial est un Charme pré-chargé dans un bâtonnet qu'il porte aux mêmes endroits (jusque-là, rien ne change). Mais lorsqu'il est brisé, il renforce le côté animal de Rey via une série d’enchantements choisis avec attention pour le rapprocher de ce qu’il considère comme félin - en référence à sa queue de chat. Il prend alors une forme semi-bestiale (un peu plus de poils au menton et des oreilles plus félines, mmmhhh graou) et développe sa vision nocturne, sa rapidité, sa souplesse, son odorat, ses... griffes ?! Le tout pendant quelques minutes. Par contre, il génère une addiction aux pelotes de laine (et la laine en générale), aux herbes à chat, aux caresses et toutes démonstrations de sentiment à son égard pour lesquelles, il gagatise pendant environ vingt minutes. (De quoi vous en faire le parfait animal domestique !)


Grrr... Si seulement ce n'était pas un photo-montage...

histoire
Rey. Son nom de famille ? Il ne juge pas la peine de le donner, d’ailleurs, soyez chanceux de connaitre son prénom. Mais peut-être le connaissez-vous mieux sous le pseudonyme… Du Chat ?! Un explorateur, affublé d’une queue de chat, arpentant Avalon à la recherche des merveilles cachées de ce monde. Parfois, vous pourrez le retrouver en train de sillonner la ville et de revendre ses découvertes aux marchands les plus crédules ou les plus fortunés. Saviez-vous, qu’avant d’arriver à Avalon, il n’était rien !

Né dans une famille modeste, dans la bourgade de Strasbourg, Rey n’a pas eu une enfance difficile. Fils unique de sa famille, il reçut tout le bonheur de ses parents dès son plus tendre âge. Mais ceux-ci étant très occupés par leur travail afin de subvenir aux besoins de la famille, ne purent lui consacrer énormément de temps. Ses mercredis, il les passait seul à regarder des cassettes sur son magnétoscope et à écouter de la musique en s’imaginant des univers où il serait un aventurier, un pionnier de son ère, un chevalier,… Quand il fut en âge de tenir sur ses jambes et d’écouter, son père l’inscrit dans une école d’arts martiaux. Dans ce dojo, le Sensei était un vieil homme à la longue barbe blanche et au crâne chauve que tout le monde respectait. Le petit ne comprenait pas encore ses ainés et la première leçon ne fut pas l’apprentissage d’un quelconque coup, mais celui des valeurs régissant la communauté que formait ce dojo. Elles n’étaient pas que de simples règles mises en place dans l’institut, mais constituaient l’attitude idéale à adopter dans le monde extérieur. Un code moral appris par cœur fut récité dès lors à chaque séance par les jeunes initiés en voie d’apprentissage : amitié, courage, sincérité, modestie respect, contrôle de soi et politesse. Encore aujourd’hui, ce code fait partie des préceptes que préserve Rey, malgré les entorses qu’il se permet, forgées par sa propre expérience.

En parallèle, Rey entra à l’école primaire et se créa un panel de camarades. Le leader, un gamin charismatique qu’il idolâtrait comme un grand-frère. Le paresseux, un gamin qui dormait toujours en cours, mais qui raflait toutes les meilleures notes à cause de son QI surdéveloppé. Le bagarreur, un gamin  aux poings baladeurs, qui s’occupait de quiconque osait chercher des noises à la bande. Le motard, un gamin se déplaçant en moto 50cc depuis la maternelle, ce pilote était aussi le meilleur escroc et mangeur de viennoiserie du groupe, ayant toujours dans sa besace des confiseries et des gâteaux à refourguer… Et potentiellement volés à la boulangerie du coin… Sans oublier de mentionner que ses parents gèrent cette même boulangerie. Dans cette bande, Rey était le gamin toujours souriant, celui qui remontait le moral des troupes avant chaque épreuve… Evaluations, sports collectifs, échanges de cartes Pokémon à la récrée,… Rien ne lui faisait peur. Tels les cinq doigts de la main, ils surmontaient ensemble tous les défis ! Jour après jour, mois après mois, vacances après vacances, année après année. Connus de tous, ils étaient réputés pour être inséparables. Evidemment, ce qui était supposé impossible se produisit, et nos chers gamins furent dispatché dans toute l’Alsace, et plus si affinité, au collège.

Les temps changèrent, la bande n’étant plus, Rey se retrouva seul dans son collège de campagne. Chacun avait suivis sa propre voix, que ce soit de gré ou de force. Parfois, il recevait encore des nouvelles de ses anciens camarades avec qui il entretenait contact via Messenger ou par lettre pour les plus démunis. Mais Rey ne s’en remit jamais vraiment de son entrée au collège. Lui, qui était si joyeux auparavant se renferma sur lui-même suite aux brimades des autres élèves. Isolé hors de son groupe, les ennemis se firent plus nombreux et lui, qui n’avait pas naturellement de la répartie, devint la cible des loosers de son collège. Néanmoins, il n’était peut-être pas fort pour répondre, mais il détenait un moral d’acier et jamais il n’abandonna face à ses adversaires. Il les laissa parler, se moquer, l’insulter, sans répondre il accusa de tous les coups. « Ce qui ne te tue pas, te rend plus fort », c’est exactement ce principe que Rey appliqua. Lorsque les autres pensaient l’affaiblir, lui, disparaissait dans des mondes imaginaires qu’il inventait, où il se voyait affronter en combat les autres gamins et les mettre à terre. Une forme de revanche qu’il ne pouvait que rêver et qui aurait été interdite par le code moral, qui lui avait été inculqué. Ce n’est pas pour autant qu’il se laissait faire si l’on intentait à son corps. Chaque coup tenté d’être porté, était rendu avec plus de vigueur et de précision, si bien que cet aspect de son harcèlement fut vite abandonné par les agresseurs.

Rey ne paraissait pas très musclé au premier abord. Au dojo, il continuait de se perfectionner dans les arts martiaux, s’y abandonnant totalement à partir du collège. Sa masse musculaire ne se développa pas énormément, d’une part à cause de son jeune âge, d’autre part par les techniques qu’il apprenait. Aux attaques brutes, il privilégia les katas acrobatiques et les techniques basées sur la vitesse d’exécution et l’immobilisation de la cible. Sa rapidité était telle qu’il compensait amplement la puissance qu’il manquait. De plus, cela lui permit de développer un style prenant appuis sur une grande mobilité et donc une esquive accrue. Pratiquant dans son coin, il ne participa à aucune compétition au-delà de ses dix ans, date à laquelle il était entré au collège. Se mettre en avant dans des championnats ne l’intéressait pas, il préférait se déplacer dans une autre région, accompagné de son père, qui suivait de près sa formation, pour y affronter les champions dans leurs dojos plutôt que de les retrouver sur le tatami en compétition. Le spectacle… Très peu pour lui. Malgré son anonymat dans la presse ou les médias, il commença doucement à acquérir un nom auprès de quelques clubs, qui s’étendit avec les années.

Assidu dans son travail, aussi bien scolaire que martial, il acquit pas mal de connaissances sur le plan culturel et philosophique. Cependant, on lui reconnaissait un manque cruel du côté de l’aspect sociologique. N’allant pas en s’améliorant, il se mit à oublier les autres et à devenir égoïste. Le seul endroit où il retrouvait de sa personnalité originale, c’était durant les trois minutes d’un combat sur le tatami. Autrement, les harcèlements journaliers des élèves le poussèrent à ne compter que sur lui-même au lycée. De son ancienne bande, il perdit quasiment tout contact après le collège. Tous s’étaient trouvés leur passion et s’étaient lancés dans des écoles aux filières ou options spécifiques. Lui, choisis la voie générale, direction le bac scientifique. Il se découvre alors une passion pour le jeu de rôle en surfant sur le net. Un forum… Un forum où il pourrait incarner l’un des héros qu’il a toujours voulu être. Ce n’est pas tout à fait ce à quoi il imaginait, mais c’est mieux que rien et il s’y adonne pendant les heures de permanences et les trajets en bus. Ses personnages y sont un berserk, une mage, un archer,… Dont le caractère est souvent proche : des personnes de confiance, à l’âme généreuse et aventureuse. Sûrement, une façon d’exprimer ce qu’il aurait souhaité devenir.

L’année du bac, il aura bientôt dix-huit ans et devra se construire son avenir. Tandis que les autres élèves étudient pour ne pas redoubler et le laissent un peu plus tranquille, lui vise la mention et les distinctions pour se lancer dans une carrière de… De… Bah de quoi en fait ? Il n’en sait rien. Après son bac scientifique, il sait que plusieurs options s’offriront à lui, mais il n’a aucune idée de ce qu’il faut choisir. Il pourrait très bien finir chercher en laboratoire, physicien au CNRS, archéologue ou encore écrivain de romans fantastiques, s’il se décidait à tout abandonner. Les options ne manquent pas, mais le bientôt jeune adulte n’a aucune idée de ce vers quoi il doit se tourner… Car il se fait chier, royalement chier dans ce monde. Lui, ce qu’il aimerait, c’est vivre. Vivre ces histoires d’aventurier qu’il imagine. Partir dans une galaxie lointaine, très lointaine et en explorer les moindres grains de sable au rythme d’aventures palpitantes et de découvertes extraordinaires. Fuir la plate réalité qu’il ne lui arrivera jamais rien de fantastique dans ce monde. Que s’il devient chercheur, il ne découvrira rien de réellement novateur et que sa vie sera jonchée par les factures du logement à payer, qui se répercuteront sur ses recherches qui ne deviendront plus qu’une nécessité pour survivre et non s’épanouir. Que s’il devient écrivain, d’ici là qu’il se fasse connaitre, ce seront les mêmes factures qui s’accumuleront et que de toute façon, ce qu’il écrira ne seront rien de plus que des histoires. Qu’au final, quoi qu’il fasse, il fera peut-être la fierté de ses parents, mais il ne se sentira pas vivant pour autant. Oui, allongé sur son lit, c’est ce à quoi il pense en tenant dans les mains son diplôme et sa lettre d’intégration à une école d’ingénieur, choix fait par dépit. Il ne rêve que de disparaitre de ce monde. Disparaitre.

Ses yeux s’ouvrent lentement. Ils se referment de suite, prenant plus de précaution, une main venant leur porter secours. Qu’elle est cette luminosité aveuglante, il ne se souvient pas avoir laissé de lampe allumée. Se relevant doucement, il s’était endormi dans ses habits. Alors que ses yeux commencent à distinguer les formes devant lui, il croit d’abord à un rêve. Il grimace encore à cause du Soleil, mais tout devient de plus en plus net et si… Réaliste. Soudain, quelque chose vient le chatouiller à la jambe, il se met à rire et les chatouilles recommencent. Son équilibre est encore précaire, mais il se retourne pour voir une longue queue de chat tombante lui caresser la jambe. S’étonnant, celle-ci se lève en même temps. Hein ? Curieux, il attrape délicatement la queue d’une main, avant d’en chercher l’origine de l’autre. Méthodiquement, il avance le long de celle-ci jusqu’à découvrir un trou dans son propre pantalon par lequel s’insère la queue. Stoïque, il reste là sans rien dire pendant plusieurs minutes. Un passant, qui justement passait par-là, tente de le débloquer en lui faisant signe de la main devant les yeux. Mais voyant que cela ne fonctionnait pas, il décide de lui donner une bonne tape sur l’épaule qui le réveilla immédiatement, provoquant un cri du garçon. Le passant cru bon de le laisser alors seul, en pestant de ne pas avoir été remercié pour son service rendu. Rey traina alors sur la place de bonnes heures durant. A faire les cent pas, se questionnant sur la véracité de cet endroit et des possibilités que ce ne soit que le fruit de son imagination, s’arrêtant parfois pour tenir sa queue, toujours aussi incrédule. La journée se poursuivit par la découverte des lieux, de la langue, des habitants,… C’était son premier jour à Avalon !

Rey rentra chez lui, une fois que les bases du fonctionnement de ce nouveau monde lui furent apprises. Les jours suivant, il fit croire à son déménagement à ses parents et annula son inscription à l’école d’ingénieur de Paris. Il prit avec lui le strict nécessaire et retourna à Avalon, pensant que ce serait définitif. Autant vous dire que les au revoir avec sa famille furent mouvementés pour lui, mais pas insurmontable.

Sept mois plus tard, Rey a emménagé dans une maisonnette de Babylone, la grande ville d’Avalon, et est devenu un explorateur de ce monde. Mais pas que, en sept mois, il a appris a utilisé la magie, l’une des particularités de cet univers fantastique. Vivant un rêve constant, Rey n’en ai pas moins resté très renfermé sur lui-même, les habitudes ont la vie dure dit-on. Et il parcourt ce monde en solo, n’ayant que le strict minimum de contact avec les autres habitants, qui se sont mis à le surnommé le Chat, en référence à sa queue et à sa manière d’agir. Légende qu’il s’efforce évidemment d’entretenir en agissant toujours plus dans l’ombre. Néanmoins, l’on raconte qu’une fille se serait mise à plagier ses méthodes. Néanmoins, les rares qui le connaissent vraiment savent ce que recherche cette fille. On raconte que lors de l’une de ses dernières expéditions, le Chat aurait découvert un vieil artefact. Curieux d’en connaitre le contenu, il activa malencontreusement l’artefact en question, l’altérant en fille de manière définitive. S’il avait été plus prudent, peut-être qu’il n’aurait pas commis cette erreur. On dit aussi qu’il rechercherait un moyen de retrouver son apparence originelle. Mais bon, je ne suis qu’un humble marchand, vous savez les rumeurs ça va, ça vient,… Qui sait ce qui est vrai dans toute cette histoire ?

pseudo ▬ Paul, le Chat
age ▬ 19 ans
avatar ▬ Jio Fleed / Erza Scarlett
pokemon préféré ▬ Tyranocif ofc
comment avez-vous trouvé le forum ? ▬ Via Alex et Max <3
des suggestions ? ▬ Miou ?

Spécial thanks à Max, Alex et Crystal <3


 
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 83
Age : 17
Date d'inscription : 25/12/2015
Éveillé






Mer 30 Déc - 19:29

GRAOU MON CHAT

Voilà, je voulais post en FIRST
Fight, tu peux finir ta fiche
Love

_________________
Blanche Snow
I burn !
Can't hold me now,
You got nothing that can stop me.
I burn !
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 262
Age : 24
Date d'inscription : 10/02/2015
Éveillé






Jeu 31 Déc - 16:44

Ooooh Jio de satan 666, ça me rappelle tellement de souvenir omg.

BREF. On a une sacré troupe d'explorateurs d'Avalon maintenant !
Bon courage pour la suite de ta fiche et bienvenuuue sur le forum ;D
Voir le profil de l'utilisateur http://www.chupp.fr/
avatar
Messages : 26
Age : 21
Date d'inscription : 29/12/2015
Éveillé






Sam 2 Jan - 19:03

Fiche terminée ! o/

Pour fêter ça, quoi de mieux qu'une petite chanson :3

Clic me !
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 262
Age : 24
Date d'inscription : 10/02/2015
Éveillé






Lun 4 Jan - 18:24

Eeeeeet je te valide ♥
J'espère qu'il arrivera à contrôler un peu mieux ses transformations en fille un jour xD

Bienvenue à Avalon

Bravo, ta présentation est validée ! Tu peux désormais te lancer sans retenue dans l'exploration d'Avalon. Commence par aller recenser ton avatar et, si tu le souhaites, l'occupation et les compétences de ton personnage.

Une fois que c'est fait, commence par faire le tour de la section de gestion des personnages : tu pourras y créer ta fiche de relations, ta fiche de RP, et la fiche d'évolution de ton personnage.

Si ton personnage est un pensionnaire de l'Orphelinat, poste dans le listing des chambres pour qu'on lui attribue une chambre ; s'il habite à Babylon même, n'hésite pas à venir compléter notre liste des habitations (inrp, tu peux demander un logement à l'Office du Tourisme ou au Quartier Général, ou bien en trouver un par toi-même et t'y installer arbitrairement). Enfin, si ton personnage est un commerçant établi à Babylon, viens le recenser dans la liste des échoppes du Quartier Commerçant.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.chupp.fr/
Contenu sponsorisé







Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Escapism :: IDENTIFICATION :: Dossiers d'Avalon :: Préfaces-