Who are you little monkey || pv Elijah.
avatar
Messages : 54
Age : 26
Date d'inscription : 25/12/2015
Brisé






Mer 30 Déc - 18:12

who are you little monkey
Qu'il est appréciable de pouvoir profiter du soleil, ici, telle une plante verte du plus bel acabit. Oui, nul ne peut dire que Lou est vraiment du genre occupé, qu'il est submergé par le boulot qui l'assaille tous les jours. Avouer, dire, annoncer cette vérité serait un mensonge des plus gros et sans aucun doute que ce dernier prendra un malin plaisir à en rire. Sans gêne, oho non. Là il se contente d'interrompre son exploration, lui qui passe la majeure partie de son temps libre dans la forêt encerclant Babylon et son activité humaine. En voilà un point d'ailleurs que l'ancien mage aime observer ; les différents visages, les attitudes, les nouveaux venus. Qui peut bien essayer de s'aventurer en Avalon ? Qui peut donc encore user de sa magie alors que lui en est privé ? Bonne question mais n'allez surtout pas croire qu'il ressent une certaine aigreur ou autre. Ce n'est que de l'observation, ni plus ni moins assurément.

Le fessier posé contre le rebord de la fontaine, le brisé reste là sans se mouvoir, les bras croisés. Profitant de la température ambiante il laisse son regard jonché de ses lunettes passer d'un point à un autre de la scène qu'il admire. Avec lenteur il se contente donc d'observer, certaines mèches de cheveux venant l'obstruer un peu bien qu'il n'en fait rien, ce point brisant un peu son air rigide du premier contact. Lui et cette attitude, ah rien ne peut l'en séparer. Rien.

La main droite au niveau de son biceps, il l'encercle légèrement de ses doigts fins, créant une légère crispation, une étreinte autour de ce dernier. Soudaine, brusque. Son impatience se fait ressentir et l'instant de calme qui accable les lieux sur le moment ne le fait que regretter son emplacement. Le temps est venu de bouger un peu. S'appuyant sur la fontaine il se redresse un brin, se retrouvant debout. Figeant ses mains dans les poches de son jean du jour il s'apprête à se mouvoir, presque. Le voilà en face à face avec un électron libre, ce dernier lui rentrant dedans de plein fouet. Pas de chute, heureusement pour l'inconnu mais un mouvement de recul, celui de trop. « — Faites attention. » dit-il sans réel énervement qu'il contient mais la vive pointe d'agacement est elle bien palpable. Replaçant ses lunettes de l'index il poursuit. « — La politesse ne disparaît pas en arrivant à Avalon. »  

_________________
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 18
Date d'inscription : 27/12/2015
Éteint






Jeu 31 Déc - 15:03

Le jeune se baladait dans Babylone, tranquillement, son sac sur le dos, sa batte dans une main reposant sur une épaule. Il laissa ses pieds le guider jusqu'à la grand place, peuplées comme à son habitude, et il ne put s'empêcher de se stopper un instant histoire de voir si de nouveaux venus arrivaient. C'était une activité étrange, peut être, mais un petit plaisir qu'aimait s'accorder le brun. En un coup d’œil on repérait tout de suite les habitués et les premières fois, à qui on pouvait facilement jouer des tours.

Cependant aujourd'hui il n'avait pas le temps pour ça, une mission imprévue lui tomba dessus.  Avec la foule une personne le frôla et, sans s'en rendre compte, laissa échapper quelque chose de sa poche, chose qui se retrouva aux pieds du garçon. Celui-ci se dépêcha de la ramasser pour la rendre à son propriétaire mais ce dernier avait déjà avancé, il était proche de la fontaine. Ni une, ni deux Elijah glissa sa batte dans la poche prévue à cet effet dans sa sac et se lança à sa poursuite. En quelques foulées il fût tout proche de son but pourtant il n'eut pas le temps de tendre la main pour l'apostropher parce qu'un grand monsieur apparu soudainement devant lui.

Il prit ce corps étranger de pleine face, en ayant à peine le temps de crier en voyant l'inévitable arrivé. Heureusement aucun de deux ne tomba, bien que le recule d'Eli fut plus important que l'homme à lunette. Un peu sonné il fixa le râleur qui ne lui avait même pas laissé le temps de s'excuser. Il se reprit tout de même rapidement et, oubliant totalement le pourquoi de sa course, il prit l'inconnu par les épaules tout en le regardant de haut en bas.

-Vous allez bien? Je suis vraiment désolé!! Je.. Je courrais... Et vous êtes apparu tout d'un coup!

Il voulu retirer ses mains mais... il collait... Dans l'émotion du moment il n'avait pas fait attention et, malheureusement, il ne savait pas à quel niveau il collait et les vêtements de l'homme semblaient soignés, il ne pouvait donc pas tirer d'un coup sec. Il fallait qu'il gagne du temps.

-Rien de cassé? Aucune douleur? Prenez le temps de ressentir afin d'être sur de vous, ce serait bête d'aggraver votre état en bougeant prématurément. Dit-il avec un léger rictus, peu convaincu de ses paroles.

_________________
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 54
Age : 26
Date d'inscription : 25/12/2015
Brisé






Jeu 31 Déc - 17:27

who are you little monkey
L'instant est venu si vite, tellement rapidement. Pas un moment il n'a pu voir venir ce petit être à l'allure d'un singe. Non pas qu'il ressemble à cet animal, non mais son agitation et ses attitudes ne sont en rien différentes. C'est certain, le voir se gratter le dessus de la tête ne le choquerait pas tant il c'est déjà fait une idée sur sa personne. Oui, Lou peut parfois, souvent être trop hâtif dans sa manière d'être. Le pauvre, et nous ne parlons pas du brisé. De tous les individus présents près de la fontaine il fallait qu'il tombe sur lui. Tant de temps à essayer de se créer des apparences pour au final n'être qu'un goujat qui agresse pour tout et n'importe quoi. Plus aucune maîtrise, trop de surprise.

L'allure droite et fière, c'est le regard incliné vers les yeux de son soudain interlocuteur qu'il poursuit cette rencontre. Qui est-il ? Hm, en voilà une interrogation qui frappe sans prévenir l'esprit, la pensée du garçon qui ne peut s'empêcher de détailler l'inconnu. Puis haussant un sourcil il fait mine de rien tout en ne lâchant pas un instant l'allure ou les attitudes de ce dernier. « — Soit le souci ne vient donc pas que j'apparais tout d'un coup comme vous dites mais bien que vous couriez. » Avoir le dernier mot, surtout ne jamais perdre cet objectif. Quel doux plaisir de le constater, le faible rictus siégeant à présent sur ses lèvres étant un indice de taille sur la question.

Et le drame. The drame. Voilà que le nouveau venu en Avalon s'approche trop, à tel point qu'il pourrait presque briser la bulle vitale autour de Lou. Celle qu'il veut tant conserver, lui et son sale caractère qu'il s'évertue à dissimuler. Enfin là en occurrence c'est des plus loupé puisque son air tend plus à le rendre insupportable qu'aimable. « — A moins que vous soyez un rocher sur deux jambes, je ne vois vraiment pas pourquoi je serais blessé le petit. Je ne suis pas fragile. » Faisant mine d'être offusqué c'est en essayant de placer sa main droite au niveau de son buste qu'il remarque un petit souci. Un coup d’œil à gauche puis à droite, fixant dans de brefs instants les mains comme collées de son vis à vis. « — Possible que je retrouve l'intimité de mon corps l'ami ? » Tout en les désignant avec soin de petits mouvements de menton. 

_________________
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 18
Date d'inscription : 27/12/2015
Éteint






Ven 1 Jan - 21:27

Maudit lui!! Qu'est-ce qu'il avait fait pour être aussi empoté?! Alors que l'inconnu semblait prendre un malin plaisir à le reprendre et le rendre complètement fautif de cette collision, le brun faisait semblant d'écouter tout en bougeant légèrement ses mains histoire de savoir comment se tirer de là. Alors commençons doucement avec un doigt afin de tâter le terrain. Majeur gauche ton maître à foi en toi, tu peux te décoller facilement, allez!

Un rocher? Avec des jambes... Elijah n'écoutant pas vraiment l'homme qui semblait le sermonner leva un sourcil interrogateur. Des rochers pouvaient marcher à Avalon? Quel pays merveilleux! Mais pour l'instant il ne devait pas penser à ça il avait d'autres chats à fouetter (miaou). Lorgnant, plus ou moins discrètement, vers son doigt test il constatait, à regret, que le tissu et son corps avaient l'air de s'apprécier.

Froncement de sourcils léger. Un "Je ne suis pas fragile", lointain. Retour du regard sur le binoclard... qui semble se rendre compte de la situation. Mince... La question fatidique est posée, coup d’œil qui suit celui de l'inconnu de sa droite à sa gauche, dernier essai avant de lui avouer tout. Peu convaincu il rebouge légèrement les doigts et là, oh miracle, le tissu léger semble vouloir se départir de sa peau! Parfait! Un petit coup sec et l'histoire sera réglée! Eli leva les yeux pour regarder l'inconnu, plus détendu, il lui sourit même, un petit sourire en coin et il tira un coup sec, comme prévu.

Ses mains étaient à présent libre du vêtement étranger... du moins une partie. En les enlevant un beau bruit, un schrrrrrrrrrrrrrrr merveilleux vient jusqu'à leurs oreilles tendit que le sourire du plus petit disparaissait. Les visage pâle, les yeux écarquillés il constata que des bouts de la chemise avaient décidé de se séparer du groupe pour se marier avec ses mains. Oh joie! Le blanc faisant place au rouge, il était gêné au plus haut point.

-Je... Désolé. Vraiment. Finit-il par dire. Au moins vous aurez moins chaud! Tenta t-il d'ironiser.

_________________
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 54
Age : 26
Date d'inscription : 25/12/2015
Brisé






Ven 1 Jan - 23:04

who are you little monkey
Sur le moment, Lou finit par se demander si le terme drame ne serait pas un euphémisme/ Oui, l'instant le pousse à se demande si là, oui là tout de suite il n'aurait pas mieux fait d'être couché, à se reposer plutôt que devoir subir cette scène qu'il pourrait qualifier d'humiliante. Il en fait beaucoup, un peu trop mais c'est lui, le garçon a toujours été ainsi et la facette pudique de son être ne l'aide rien. Bien au contraire comme dirait l'autre. Son attention sur son vis à vis, prononçant ses mots comme pour désarmer la situation c'est avec effroi qu'il entend le son de la déchirure, celle de la parte d'une splendide chemise, reste rare de son passé sur la Terre, avant qu'il ne décide une bonne fois pour toute de rester au sein d'Avalon. Il est primordial de prendre une grande inspiration, massive et bien prononcé. Tel le loup garou essayant de maintenir sa forme animale un soir de pleine lune, Lou lui essaie du mieux qu'il peut de ne pas libérer la vive rage qui l'assaille.

Le jeune arrivé n'a pas pu réaliser, il n'a pas compris le défaut majeur du garçon. Il est sanguin, le brisé l'a toujours été et bien qu'il essaie de ne pas trop se laisser aller sur le sujet depuis qu'il est en Avalon, il reste un humain lambda peu capable de maîtriser ses émotions. La mâchoire serrée, comme crispée, le jeune homme tente du mieux qu'il peut de ne pas exploser, allant même jusqu'à se mordre la lèvre inférieure, baissant les yeux sur le pauvre état de son haut. Heureusement pour lui, un débardeur blanc dissimule un brin son torse. Ignorant les regards des passants il retire sans même prononcer un mot ce qu'il reste de la chemise. « — Comment dire... » Enfin il laisse des mots quitter ses lèvres pincées, venant même se pincer le haut de l'arrête du nez, comme si un tel geste était capable de contrôler ne serait-ce qu'un peu son agacement. Pour autant, il n'a pas du tout eu l'impression que son vis à vis ait agit volontairement. Aucune pression n'était présente autour du tissu après tout. « — Tain pourquoi ne pas avoir simplement retiré tes mains ? » Le tutoiement, et un léger ton agressif tandis qu'il crispe d'avantage ses doigts autour du vêtement. « — J'espère que tu as une bonne explication ou je te jette du haut d'une falaise. » Pour une chemise, oui. Oui...

_________________
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 18
Date d'inscription : 27/12/2015
Éteint






Sam 2 Jan - 0:19

A l'affût de toutes réactions, positive ou non, le brun n'osait pas bouger de peur de précipiter une catastrophe. Malgré son immobilité il ne pût l'éviter, lemordillage de lèvre n'était pas un bon présage, vraiment pas. Elijah déglutit bruyamment, le pincement de nez le fit suer, des sueurs froides, la tempête approchait. Malheureusement il n'y échapperait pas, il pourrait partir en courant, profiter de la foule pour disparaître mais cela il ne le pouvait pas. Ses parents ne l'avait pas élevé comme ça, il devait faire face!

Comme le grand le regardait, presque machinalement, il ne pût que lever les bouts de tissus toujours collés à ses mimines. Le juron lui tordit légèrement la bouche. Il ne voulait pas tester son aptitude au vol, vraiment pas, il était déjà assez maladroit comme ça pour se faire mal tout seul, il n'avait pas besoin d'aide à ce niveau. Partant pour le tutoiement, qui le rendrait peut être plus amical envers le dénudé, il respira un grand coup avant de lui répondre, les mains toujours levées.

-J'ai retiré mes mains mais... Je colle! Je le fais pas exprès je te le promets, j'ai encore du mal à me contrôler alors dans le feu de l'action j'ai juste collé à ta chemise! En général je ne colle pas longtemps, ni très fort du coup je pensais qu'après notre petit échange j'aurai pu reprendre mes mains sans problème...

Soudainement il sentit quelque chose de changé, dans ses paumes le tissu semblait plus lâche. La qualité collante "tape épais" avait l'air de retour alors il fit signe à l'autre de regarder son extrémité gauche. Du bout des doigts d'une main le garçon vint pincer fermement le bout de chemise collé à l'autre et tira dessus dans une grimace. Tel du scotch le tissu se décolla un peu difficilement, par à-coups, laissant l'intérieur de la main du jeune homme rouge.

-Aoutch! Tu vois!! Je suis vraiment désolé pour ta chemise... Il n'osa pas enlever les deuxième bout tout de suite et, gêné, tenta quelque chose pour arranger la situation. Je me sens vraiment bête... Je peux faire quelque chose pour toi? Pour m'excuser? Hormis un lancement en orbite depuis une falaise.

_________________
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 54
Age : 26
Date d'inscription : 25/12/2015
Brisé






Sam 2 Jan - 22:16

WHO ARE YOU LITTLE MONKEY
Balancer son interlocuteur du haut d'une falaise, des mots que le brisé se permet de prononcer sans gêne, sans une parcelle de doute. Il aime ce côté dramatique, cette façon de parfois en faire pour bien peu. La vie n'est que plus drôle une fois emprise de cette théâtralité qu'il affectionne tant. Tout du moins là sur le moment, rien ne pourrait le faire rire. Il essaie pourtant, ne serait-ce que ce calmer un peu, d'éviter de vouloir aller trop loin mais rien n'y fait, pour l'instant il est comme submergé par sa rage. Quel sale gosse. Ne quittant pas du regard son vis à vis, Lou ne permet pas à son attention de se détacher, surtout ne pas atténuer cette pression qu'il est apte à lui placer sur les épaules. C'est un plaisir dont il ne se privera pas. L'inconnu lui ne cesse de se mouvoir telle une puce agitée, incitant même Lou à pencher un peu la tête sur le côté droit. « — Tu colles ? » Un haussement de sourcil, léger puis bien prononcé afin d'appuyer ses propos et surtout l'étonnement soudain. « — C'est tout de même assez triste qu'un mage ne soit capable que d'une simple et pauvre prouesse comme celle-là. »  

Là tout de suite, impossible pour lui de cerner qu'il n'est qu'un éteint, un individu encore incapable d'user de la magie bien que le destin ait voulu que ce dernier soit un altéré, le premier point commun entre les deux garçons d'ailleurs. Retenant avec difficulté un rire, Lou veut absolument commenter cette découverte. « — Hm quelle utilité de coller ? Là j'ai bien du mal à comprendre. » Le sourire se dessine sur ses lèvres, le premier de cette rencontre bien qu'il soit bien plus moqueur, presque mesquin qu'aimable. Le plaisir de pouvoir se délecter ne serait-ce qu'un peu de ce doux sentiment de supériorité ; qui le refuserait ? « — Je me fous de tes excuses, ce qui est fait est fait mais au moins tu as compris que tu ne pourras pas t'en sortir indemne. Il va falloir te faire pardonner. Tu te proposes de toi même c'est déjà en soit un bon point hm, oh tu as un nom d'ailleurs ? » En parlant il effectue de petites rotations de la main comme pour indiquer qu'il vaut mieux ne plus prononcer le mot chemise. « — Tu es bon en quelque chose ? Bon cette histoire de colle tu peux oublier je ne vois aucune utilité à une telle prouesse, si on peut nommer cela ainsi. » Il fige sa main droite dans sa poche. 

_________________
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 18
Date d'inscription : 27/12/2015
Éteint






Lun 11 Jan - 21:55

Il rougit le bougre, sans le vouloir bien sur, mais que voulez-vous se faire appeler mage cela le rendait tout chose. C'est la classe mage, même le mot en jette, et lui, pauvre petit brun, il attend patiemment de se réveiller pour goûter à cela. Enfin bref le rose qui lui était monté aux joues s'accompagna d'un geste de main chemisée gêné disparu rapidement avec un sourire tout aussi embarrassé. Il regarda son vis-à-vis.

-Oui je colle... enfin plus précisément j'en produis. Un don hérité de mon cher père. Et euh... je ne suis pas un mage, pas encore. Finit-il par susurrer.

Elijah se focalisa ensuite sur sa main toujours en pleine relation avec le tissu. L'autre ne put retenir un rire, courant comme réaction, personne n'a jamais été impressionné par son don, par aucun de ses dons en fait. De son côté il ne put empêcher un sourire en coin d'apparaître alors qu'il tirait doucement le reste de chemise, qui semblait enfin vouloir lui rendre sa liberté.

-Bonne question! Répondit-il concentré. Je peux, parfois, réparer ce que je casse, ou m’embarrasser... Je te laisse deviner lequel m'arrive le plus souvent.

Soudainement il brandit sa main devant ses yeux, les doigts écartés, les yeux écarquillés, la liberté, enfin!! Petite émotion et danse de la joie intérieure avant de froisser le tissu maudit pour le laisser dans sa main gauche. Tandis que l'autre rencontra son pantalon pour être essuyé puis se tendit vers l'inconnu afin de se présenter en bonne et due forme.

-Elijah Crowley, 19 ans, enchanté! Et toi? Il marqua une pause avant de reprendre.Je suis doué pour courir vite, frapper ou casser des choses de manière plus ou moins volontaire, j'ai un humour décapant (ou pas), j'ai le sens de l'orientation, après tout je suis une sorte d'explorateur. Oh et sinon, il montra le bout de chemise froissée, passa sa main dessus, je peux lisser, il repassa sa main, ou froisser certaines choses en un coup de main! Alors en quoi puis-je t'aider?

_________________
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 54
Age : 26
Date d'inscription : 25/12/2015
Brisé






Mar 12 Jan - 18:30

WHO ARE YOU LITTLE MONKEY
La main dans sa poche, le jeune homme cherche à se calmer, retrouver son attitude plus sereine, celle qu'il essaie en tous les d'arborer tous les jours. L'attitude nonchalante il va même jusqu'à reposer son fessier au bord de la fontaine, tout juste à l'endroit où il était assis quelques minutes plus tôt. Ne quittant pas du regard son vis à vis jusqu'à présent il s'apprête à détourner les yeux au final afin d'admirer les alentours mais voilà l'annonce de trop. Le garçon serait donc un éteint, un malchanceux, un être inapte à une quelconque magie. Un Altéré, tout comme lui. « — Tu n'assumes pas ton état ? Dis-le haut et fort. » Levant les épaules avec lenteur il finit par poursuivre toujours avec le même ton détaché. « — Tu es chanceux au final, certains n'ont que trois pauvres années à pouvoir frimer pour ne devenir que des êtres banals. » Un petit geste évsaif de la main.

Il essaie de se montrer aimable, plus compréhensif. Après tout son frère et sa sœur sont restés sur terre à n'être que de simples humains, dans le même cas que ce garçon. Cette rapide pensée incite le brisé à regretter ceux qu'il aime, les seuls points pouvant le faire s'attrister d'être devenu un Avalonien. Ne pas tergiverser plus. D'autant qu'il faut rester réaliste, l'aptitude de pouvoir coller reste pour lui un don des plus déplorable. « — Ma question ne demandait pas vraiment une réponse mais soit, je prends note. Tu peux m'appeler Lou, il faut t'en souvenir tu m'en dois une. » Un sourire en coin surgit, un peu malsain, signe traduisant sans aucune gêne le bienfait de ce moment de supériorité. « — J'ai été un mage. Oh et je suis comme toi, j'ai un don. » Surtout rester évasif, hissant ses sourcils avec hâte comme pour se moquer un peu. « — Un explorateur ? Amusant pour quelqu'un de gauche comme toi. Tu pourrais te guider dans la forêt autour de Babylon ? Et te défendre, tu sais ? » Là c'est de la curiosité, qu'il veut assouvir. « — J'aviserais en apprenant plus de choses sur toi. »

_________________
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 18
Date d'inscription : 27/12/2015
Éteint






Ven 15 Jan - 21:12

Il regarde l'homme avec de grands yeux écarquillés. Ce n'est pas ça, il est comme il est collant, lissant, froissant, éteint et il en est presque fier! C'est juste que mage c'est quand même super cool, ses parents lui en avaient parlé et il ne peu nier que c'est un statut qui le fait un peu rêver. Puis il faut dire que jusqu'à présent les mages qu'il a pu voir avait tellement la classe, ils avaient une sorte de truc en plus dans leur manière d'être et lui, dans sa maladresse absolu, n'arrivait pas à s'imaginer comme tel. Il mit ses mains devant lui et les secoua en signe de négation.

-Oh non c'est pas ça! C'est juste que c'est flatteur de se faire prendre pour un mage, qui ont l'air si classieux et mature et tout. Pas comme moi quoi. haha

Cependant à la suite de la phrase le fait tiquer. Ses yeux se plissent et un sourcil se lève, une pointe de regret semble naître chez l'autre au fur et à mesure de sa prise de parole.

-Tu étais... un mage? Tu es un brisé!! Wow!

En plus il parle de trois ans... Il a en face de lui un homme qui a pu profiter de 3 longues années de magie! Le brun se prend la tête dans les mains, admiratif il tente de se calmer histoire de ne pas faire fuir le dénommé Lou. Mignon comme nom par ailleurs, qui contraste assez avec sa tête sérieuse et désapprobatrice quant à son être. C'est drôle, alors il sourit.

-Bien sur que je sais que je t'en dois une... Puis il se murmure pour lui même. J'en dois une à un ancien-mage.. wow, wow, wow!

Et voila que tu commences à manquer des informations Elijah, concentres toi! Heureusement pour toi, même si te focalises sur une chose, tes oreilles ont capté elles que tu as affaire à un altéré. Ton cerveau finit par comprendre et cela, forcément, se voit sur ton visage. Choqué et amusé tu fixes Lou. Mais il préfère ne pas relever, la suite est plus intéressante et lui laissera surement plus de temps pour le découvrir. Il sourit de toutes ses dents.

-La forêt de Babylon? Bien sur! Tu veux que je sois ton guide? Demanda-t-il avec enthousiasme, avant de lui montrer du doigt sa batte dans son sac. Oui ça va je me débrouille. Puis à force de me force de me fourrer dans des histoires étranges j'ai bien du "apprendre"! Il rosit à la dernière phrase. Alors on part ensemble du coup?

_________________
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 54
Age : 26
Date d'inscription : 25/12/2015
Brisé






Lun 18 Jan - 18:12

WHO ARE YOU LITTLE MONKEY
Bon, soyons sincère le garçon parvient peu à peu à supporter celui qui a tant chamboulé cette journée. Lui qui était paré à séparer sa tête de son corps le voilà à essayer de discuter comme si de rien était, ne quittant pas des yeux pour autant son côté un brin agité de ce fameux éteint. L'image du singe était une idée soudaine qui ne cesse de se confirmer. Peu lui importe au final. Assis au bord de la fontaine il hausse les épaules, avec nonchalance. « — T'es bien hâtif au sujet des mages, la plupart sont des gamins qui ne réalisent pas la chance qu'ils ont malheureusement. Pourquoi te rabaisser ainsi ? » Il le désigne un peu du doigt tel un père vers son fils. Le brisé déteste au plus haut point les gens qui ne s'assument pas. Très probablement car lui-même était de ceux la il y a encore quelques années. Triste moment.

Plaçant la main devant sa bouche tandis qu'il baille, Lou finit par tirer un peu sur le simple débardeur qui lui sert de haut depuis une poignée de minutes. Lui qui passe tant de temps à se préparer, à travailler son look le voilà dans un bien triste état. Mieux vaut ne pas penser à cela, surtout pas. Se faire caresser dans le sens du poil n'est guère de trop pour lui et son égo parfois un peu difficile à gérer. « — J'étais peut-être un mage absolument nul, tu ne penses pas ? » Lou s'accoude contre sa propre cuisse, la tête appuyé sur sa main. « — Oh ne jamais te fier aux apparences. Cool que tu apprennes de tes erreurs. » Un brin moqueur, il finit par se redresser un peu, se levant même au final. « — Qui dit que j'ai besoin d'un guide, déjà si tu peux porter mes affaires lors des explorations, je ne dis pas non. » Le brisé tend sa main dans sa direction comme pour signer un accord que lui-même juge comme tel. Il reprend néanmoins. « — Restons calmes tout de même, je ne vais pas me lancer da sla forêt avec une dégaine pareille. »

_________________
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé







Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Escapism :: BABYLON :: La Grand-place :: Fontaine-