Fantoche - Je n'existe pas.
avatar
Messages : 2
Date d'inscription : 29/12/2015
Membre






Mar 29 Déc - 15:10

Fantoche
"Exister ? Je n'ai pas le droit d'exister. Pas encore."
Nom complet ▬ Aucun

Surnom ▬ Fantoche

Age ▬ Physiquement, entre neuf et dix ans. Réellement, aucun.

Nationalité ▬ aucune

Sexe ▬ Androgyne, asexué

Occupation(s) ▬ Fantoche erre simplement de lieu en lieu, sans véritable but.

caractère
Dans ce monde, tout est dualité. La lumière et les ténèbres, éléments fondateurs de votre univers, s'opposent, se complètent, se mélangent sans cesse pour apporter une infinité de nuances. Il en est de même pour l'esprit des hommes, je crois : Ici, la logique et la rigueur, fondements du raisonnement mathématique, s'opposent et complètent parfaitement la folie et l'imaginaire, qui permettent à l'esprit de l'Homme de s'élever au dessus de ce que le monde lui apporte. L'un ne peut exister sans l'autre, et si c'est au cœur de la logique que peut naître l'imaginaire, c'est également au cœur de la folie qu'apparaît la plus belle des rigueurs.

Ces roses qui m'accompagnent partout et qui sont devenues malgré moi ma marque de fabrique peuvent servir à symboliser ces ingrédients de la Pensée humaine :

La rose bleue, par exemple, symboliserait l'idéal à atteindre, l'attente d'un rêve hors de portée. Elle est pour moi la schématisation de mon souhait le plus cher – avoir le droit d'exister – mais  également le symbole de mes moyens pour y parvenir. L'optimisme et la curiosité, que j'ai promis de porter comme mes valeurs, ne sont-ils pas le meilleur moyen de connaître si bien ce monde qu'on puisse prétendre en faire parti ?

Cependant, cette rose signifie bien plus que cela, pour moi. En effet, même si elle me dévoile et me fait miroiter ce que je désire le plus, elle prend cependant un malin plaisir à me cacher plus de choses encore. Qui suis-je réellement ? Finirais-je par exister pleinement, ou par retourner de l'imaginaire d'où je viens ? Suis-je ici pour une raison quelconque, ou bien cette réalité à laquelle je goûte n'est-elle que le fruit du hasard ? Cette rose bleue représente ainsi également tous les mystères auquel je suis confronté et auxquels je ne peux apporter de réponse.

Enfin, cette rose signifie une dernière chose à mes yeux. Malgré le fait que je ne souffre ni de la faim, ni du froid, j'ai le profond sentiment qu'il manque quelque chose à ma vie. Quelque chose d'important, comme si la moitié de mon essence m'avait été arrachée. C'est un sentiment assez étrange à décrire, et assez étrange à imaginer, certes, et pourtant il est là. Cette peine perdue, cette chose inconnue pour laquelle on se ronge les ongles sans savoir pourquoi, que l'on aimerait voir, entendre, effleurer du doigt : Voilà quelle est la dernière chose que cette rose symbolise à mes yeux.

Mais comme je vous l'ai déjà dit tout à l'heure, toute chose a son complémentaire, et il est temps pour moi de vous parler de cette autre rose.

Cette rose, au noir plus profond que les ténèbres, représente pour moi la douleur qu'a représenté mon arrivée dans ce monde – et par conséquent, le fait que j'ai été si brusquement arraché de mon univers propre. C'est également la crainte de, par le fait d'être étranger à ce monde, finir par en être purement et simplement rejeté. Cette peur qui me hante à chaque instant, me tord ce que les autres appellent un cœur, est accentuée par ce qui pourrait, je pense, me précipiter à nouveau dans mon monde illusoire – ou pire, dans le néant. Qu'est-ce qui pourrait me précipiter dans le néant, me direz-vous ? Je n'en sais rien : C'est bien ça qui m'effraie.

D'un autre côté, la rose noire me ramène sans cesse à la réalité et me rappelle qui je suis, ce que je peux faire et ce que je risque. Chaque fois que je la regarde, je me souviens de mes limites et de mes capacités : Cette rose a le don de faire cesser toute euphorie de ma part, et même si son côté « rabat-joie » est assez désagréable, elle me permet de ne pas prendre trop de risques inutilement. Ainsi, plus que la douleur et la peur, cette rose représente aussi un certain retour à cette réalité qui m'effraie autant qu'elle me fascine.

Mais ça n'est pas tout. À l'opposé de la rose bleue, qui représente quelque chose qui me manque et que j'apprécierai, cette rose noire comme la nuit représente ce dont j'ai le plus peur, chez les autres comme chez moi-même. Cette peur, c'est la peur qu'on me fasse du mal, que je me fasse du mal...
Ainsi, quand je rencontre quelqu'un, mes deux roses entrent en compétition. Alors que la rose bleue me pousse à en savoir plus sur cette personne, l'autre rose, la noire, me conseille de m'en éloigner et de m'en méfier.

Au final, si la rose bleue finit par gagner, elle permet d'affirmer ou d'infirmer les conseils que me donnent l'autre. N'est-ce pas le parfait exemple de complémentarité ?

D'ailleurs, cela me porte à croire que finalement, je n'ai pas à craindre les ténèbres : si la lumière est à la rose bleue ce que les ténèbres sont à la rose noire, alors c'est au cœur de la lumière que doivent naître les ténèbres, et au fin fond desdites ténèbres doit toujours subsister un peu de lumière. Cette pensée réchauffe mon cœur, et ainsi, c'est sans crainte que je plongerai dans les ombres.

avalon et la magie
Statut ▬ Éveillé

Altéré ? ▬ Oui. Fantoche est un élémental de roses, il (elle) maîtrise les roses bleues et noires qu'il (elle) fait pousser à volonté.

Arrivée sur Avalon ▬ Fin février 2010. Il vient d'arriver donc...

Présence sur Avalon ▬ Fantoche n'est jamais dans le monde réel, il fait pleinement parti d'Avalon. Il erre un peu partout au gré du vent, plantant des roses, et profitant du temps qui passe.

capacités
Comme dit plus tôt, Fantoche est un élémental de roses bleues et noires. Il peut en créer, en faire pousser, parler aux roses de toutes les couleurs. Enfin, Fantoche est obligatoirement subjugué par les roses naturelles, qu'il (elle) estime être quelque chose de beau et de sacré. Difficile de l'en décoller quand il en trouve des sauvages...

histoire
Difficile pour moi de vous décrire mon histoire, vu qu'à la base, toute la mienne n'est que mensonge, pas vrai ?
Bah, essayons quand-même.

Je n'ai pas d'histoire. Enfin, pour être plus précis, je n'ai pas d'histoire qui vaille quelque chose dans votre univers... Jusqu'à récemment.
Au départ, j'étais, et il n'y avait que moi. J'étais seul, j'étais heureux. Ma propre existence était la seule chose qui comptait – puisqu'elle était la seule chose vérifiée. Même si je n'avais pas de forme fixe comme celle que j'ai aujourd'hui et que je vous ai décrite un peu avant, même si je n'avais pas les capacités que j'ai aujourd'hui, je vivais dans le bonheur. Il n'y avait aucun doute qui puisse me faire peur, étant donné que tout ce qui était, c'était moi. C'est extrêmement égoïste, pas vrai ? Je m'en excuse.

De toutes manières, ça n'avait pas duré longtemps. De nombreuses personnes, bonnes ou mauvaises, sont apparues dans mon petit coin d'univers. Souvent, elles finissaient par faner et par disparaître d'elles-même. Il n'y a que moi qui restait. Mais dés fois, elles persistaient, et nous engagions la conversation.

C'est à ce moment là que j'ai appris la définition de peur. La peur d'être jugé pour ce que nous étions. La peur de faire des bêtises, de vexer l'autre quand on l'appréciait. La peur de se faire blesser, aussi. Et peu à peu, ce nouveau sentiment en a engendré une infinité d'autres : La haine, la colère, par exemple, ont commencé à envahir mon cœur.

La fleur noire naquit alors.

Puis, finalement, une toute autre humeur s'était emparée de mon cœur.

Je ne sais toujours pas, aujourd'hui, décrire ce sentiment. Tout ce que je sais, c'est qu'il m'envahissait d'une chaleur douce, qui prenait possession de chacun de mes muscles. Je sentais mes joues me brûler, alors que mon... cœur battait excessivement vite et fort. C'était une sorte d'euphorie parfaite qui se baladait dans mes veines.

Puis, d'un coup, plus rien.

Et là, de nouvelles émotions sont nées au creux de mon cœur. La tristesse, sorte de peur glaciale, me perçait le cœur. L'inquiétude, plus perverse encore, s'attaquait à mes os. La déprime suivit : Tout, après ce que j'avais pu ressentir, me semblait fade. Je m'accrochais au souvenir de ce sentiment, et cela m'arrachait malgré-moi un sourire rêveur : J'appelai cette émotion mélancolie.

La fleur bleue naquit alors.

Puis, un jour, tout cela a disparu.

Tout ce que je connaissais s'était envolé. Je m'étais réveillé en sursaut, en criant, au milieu d'une rue déserte.

Ce monde imaginaire, dans lequel j'étais né, s'était éteint. J'étais seul, avec ces deux roses que je serrais contre moi, de peur de disparaître, moi aussi.

pseudo ▬ Gromnax
age ▬ 21
avatar ▬ Inazuma Eleven - Miyasaka Ryou (recoloré)
pokemon préféré ▬ Gardevoir
comment avez-vous trouvé le forum ? ▬ Un renard qui m'a invoqué
des suggestions ? ▬ PLUS DE ROOOOSES *sbaf*


 
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 262
Age : 25
Date d'inscription : 10/02/2015
Éveillé






Sam 12 Mar - 16:21

Coucou par ici ♥

Je me souviens que tu avais vu avec le staff qu'il y avait pas mal de choses à modifier sur ta fiche, mais comme ça fait un peu plus d'un mois que tu ne t'es pas connecté sur le forum, on se demandait où tu en étais ?

Si jamais nous n'avons pas de réponse d'ici une semaine, on placera ta fiche dans les présentations abandonnées mais rien ne t’empêchera de nous contacter pour qu'on la ressorte si tu veux un jour la continuer plus tard :3

Voilà voilà, en espérant avoir de tes nouvelles ♥
Voir le profil de l'utilisateur http://www.chupp.fr/
avatar
Messages : 262
Age : 25
Date d'inscription : 10/02/2015
Éveillé






Dim 20 Mar - 18:44

Comme il n'y a pas de réponses, je déplace ta fiche dans les fiches en stand-by.

Mais n'hésite pas à nous contacter si jamais tu veux un jour la continuer pour qu'on te la ressorte dans la partie des fiches actives ! ;D

_________________
Aksel Sørensen
Un sourire sur les lèvres
Chupp / Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://www.chupp.fr/
Contenu sponsorisé







Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Escapism :: IDENTIFICATION :: Dossiers d'Avalon :: Histoires Sans Fin-